Maison

Planter dans un verger : quel espacement ?

Dossier - Créer un verger : nos conseils et astuces
DossierClassé sous :jardin , Jardinage , arbre

Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir pour créer un verger. Nos conseils et astuces vous aideront pas à pas et vous pourrez bientôt vous régaler en savourant vos propres fruits !

  
DossiersCréer un verger : nos conseils et astuces
 

Avant d'effectuer la plantation d'arbres et d'arbustes fruitiers, il va falloir organiser votre verger en l'incluant dans l'ensemble de votre jardin. Alors, quel emplacement choisir ? Et quel espacement respecter entre chaque arbre ?

Vous aurez bien sûr intérêt à placer votre verger, qui sera la partie productive de votre jardin, à l'arrière-plan de votre terrain. À proximité de vos fenêtres, accordez en effet la priorité, sur un plan esthétique, à vos massifs de fleurs et d'arbustes d'agrément. Accordez aussi une bonne place, devant votre verger, à un potager.

En plantant de jeunes arbres fruitiers, imaginez-les adultes ! Par exemple, il faudra séparer vos pommiers et poiriers de 4 à 9 m, cette distance devant atteindre 6 à 10 m pour un cerisier.

  • Si votre jardin s'étale sur 200 m² comprenant la moitié en potager, mieux vaudra compter un seul pommier. 
  • Pour une superficie de 500 m², vous placerez en plus un poirier.
  • Pour 1.000 m², il sera possible d'ajouter un ou deux pommiers.

Demandez l'avis à votre pépiniériste, en présentant la configuration de votre jardin. Sachez aussi que votre verger vous réclamera un certain nombre d'interventions qu'il ne faudra pas négliger (voir page suivante de ce dossier) !

Planter dans un verger : quel espacement ? Ici, un cerisier ; il en existe des nains cultivables sur un balcon. © Dennis Flarsen, Pixabay, DP

Possible, un tout petit verger !

Si votre jardin est trop petit pour accueillir un verger classique, cantonnez-vous à la culture de quelques espèces à petits fruits. Adultes, les groseilliers et les myrtilliers forment en effet des buissons ne couvrant que 60 à 80 cm de largeur, sur 1 m de hauteur. Les framboisiers, quant à eux, varient en hauteur de 1 m à 1,50 m, selon les variétés.

Réglementation : des distances à respecter

En principe, selon l'article 671 du Code civil, il n'est permis d'avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu'à la distance de 2 mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse 2 mètres, et à la distance de 0,50 m pour les autres plantations. Ces distances ne s'appliquent qu'à défaut d'usages ou de règlements contraires, à vérifier auprès de la mairie de votre localité. Tenez compte de cette réglementation au moment de la plantation de votre verger !

Des arbres sur votre balcon

Certaines variétés fruitières peuvent être cultivées sur un espace réduit (balcon, petite terrasse, etc.). Il ne s'agit pourtant pas de bonsaïs ! Cette possibilité intéresse des espèces comme l'abricotier, le poirier, le pommier, le cerisier et le pêcher. La plantation de ces arbres nains se fait exactement de la même façon que pour des sujets normaux, dans un sol comportant deux tiers de terre franche et un tiers de terreau, dans de gros récipients bien rainés.