Maison

Exposition des plantes : au soleil ou à l'ombre ?

Dossier - Adoptez un jardin de ville
DossierClassé sous :jardin , jardin de ville , balconnière

Si vous avez la chance de posséder un jardin, vous devez être comblé ! Produire des légumes appétissants, cueillir des fruits délicieux et réaliser de magnifiques bouquets ne doit avoir aucun secret pour vous. Mais si vous ne disposez que d’un petit balcon de rien du tout, fermé ou non par des vitres, d’une terrasse, d’une loggia, d’un patio ou voire seulement de quelques fenêtres à fleurir, va-t-il falloir vous désespérer ? Non, surtout si vous avez la main verte !

  
DossiersAdoptez un jardin de ville
 

Faire pousser des plantes sur votre balcon ou sur le rebord de vos fenêtres n'est pas une pratique à entreprendre au petit bonheur la chance ! En effet, vous allez devoir, avant de choisir vos plantes, tenir compte de l'exposition dont vous disposez.

Les délicieuses tomates du jardin ! © Jf Gabnor, Pixabay, DP

Présence de soleil

Vos plantes de balcon vont avoir besoin de lumière pour se développer et bien fleurir. Mais attention, une exposition plein sud ne va pas toujours leur convenir, sauf en ce qui concerne certaines espèces méridionales ! Il va leur falloir de la lumière, certes, mais surtout pas de soleil brûlant. Si vos murs avoisinants sont de couleur blanche, vos couleurs risqueront de souffrir encore plus, à cause d'une réverbération trop forte.

  • Précautions à prendre :  en plein été, il vaudra mieux protéger certains de vos végétaux de voiles d'hivernage (un comble !), qui sauront les protéger des rayons ultraviolets et des dessèchements. Au besoin, créez une barrière naturelle d'arbustes ou constituée d'une vigne vierge conduite sur une pergola ou une tonnelle.
Un jardin luxuriant. © Beedle Um Bum, Flickr, CC by-nc-sa 2.0
  • Culture d'un potager : si vous comptez faire pousser des légumes sur votre terrasse ou dans votre patio, sachez que la meilleure exposition sera le sud-est ou le sud-ouest. En plein sud, des tomates, courgettes, poivrons et aubergines vous donneront d'excellents résultats, mais beaucoup moins les salades ! Ces derniers légumes risqueront alors de former d'indésirables rejets et de se nécroser à l'intérieur.

Présence d’ombre

Il y a ombre et ombre ! Si votre logement dispose d'un patio encaissé entre plusieurs murs et orienté au nord, il est évident que vous aurez du mal à y faire pousser un bon nombre de plantes. Mais en dehors de ce cas extrême, sachez que de nombreux végétaux sont capables de s'accommoder d'un ombrage relatif, c'est-à-dire d'une absence de soleil direct, mais avec quand même la présence d'une certaine luminosité.

  • Ombre prononcée :  les plantes de sous-bois, certaines grimpantes, comme le lierre notamment, ainsi que certains rosiers et arbustes à fleurs, sauront même mieux s'épanouir dans une telle situation que sur un balcon la plupart du temps inondé de soleil. En tout cas, les espèces acceptant les ombrages ont tendance à souffrir moins du dessèchement de la terre, ce qui constitue un bon point !
Le muguet aime l'ombre pas trop forte. © DR
  • Mi-ombre :  une exposition ouest, vous allez pouvoir faire pousser la plupart des plantes de soleil. Mais prenez garde à la présence éventuelle d'un arbre ou d'un bâtiment voisin, capable de créer une ombre susceptible de vous causer un problème ! Parmi les végétaux qui acceptent la présence d'une ombre pas trop forte, citons par exemple l'ampélopsis (ou vigne vierge), le Begonia semperflorens, le cyclamen, les différentes fougères, le fuchsia hybride, l'hellébore, l'hosta, le jasmin d'hiver, le muguet, la pâquerette, le perce-neige, la pervenche, la primevère, la bruyère, le rhododendron, la rose de Noël, la violette et des espèces au feuillage panaché comme l'aucuba. Accordez une priorité à l'impatiens, une véritable reine de l'ombre !
  • Astuces anti-ombre : si votre balcon est un peu trop ombragé, peignez vos murs à l'aide d'un crépi ou d'une peinture de couleur blanche. Vous allez pouvoir également tendre, derrière vos plantes, des feuilles de papier d'aluminium ou tout autre matériau réfléchissant. La pose de telles substances, directement sur la terre de vos pots, permettra aussi à la lumière de se réfléchir vers le feuillage de vos différents sujets.

Présence de vent

Si vos fenêtres ou votre balcon sont exposés au vent, notamment en bord de mer, prévoyez la pose de brise-vent, surtout pour protéger vos jeunes sujets. Utilisez par exemple des tuteurs capables de maintenir un voile protecteur. En tout cas, évitez aussi l'adoption de plantes offrant trop de prises aux bourrasques, comme celles qui disposent d'un feuillage trop large, de tiges cassantes ou des plantes grimpantes ne s'accrochant pas toutes seules (rosiers par exemple).

  • Culture d'un potager :  si vous comptez cultiver des légumes sur votre terrasse ou votre balcon, n'oubliez pas que les espèces à grandes feuilles, ou à feuillage tendre, risqueront de beaucoup souffrir du vent, comme le concombre, le melon et le haricot, avec alors des risques de flétrissement, d'autant plus si leur arrosage ne peut pas intervenir d'une façon régulière. Prévoyez donc d'installer vos plantes comestibles à l'abri d'un mur ou d'une balustrade, voire de rideaux de bambous.

Présence d’humidité

Si votre balcon ou votre terrasse disposent d'une orientation à l'ouest ou si vous habitez sur le littoral, des pluies risquent de s'y manifester fréquemment. Vous n'allez pas pouvoir, bien sûr, les empêcher d'avoir lieu. Mais sachez que l'humidité prolongée sur les feuilles d'un grand nombre de légumes pourra se trouver à l'origine d'un bon nombre d'attaques de champignons microscopiques, comme le mildiou sur vos pieds de tomates, etc. Que faire alors ? Renoncez purement et simplement à les cultiver aux endroits les plus touchés...