Retour sur l'éclipse partielle de Soleil du 4 janvier 2011 avec un montage photographique proposé par l'un des habitués de notre forum d'astronomie.
Cela vous intéressera aussi

S'il est un phénomène astronomique qui marque l'esprit du grand public, c'est bien le déroulement d'une éclipse, qu'elle soit de LuneLune ou de SoleilSoleil. L'histoire abonde de témoignages relatant ces rencontres célestes qui, au même titre que le passage d'une grande comètecomète, ont inspiré peur et fascination avant que l'Homme n'en comprenne le sens. Dans le cas d'une éclipse de Luneéclipse de Lune, notre satellite naturel traverse le cônecône d'ombre terrestre et se pare d'une superbe couleurcouleur orangée, comme vous avez pu le remarquer au cours de l'éclipse totale de Lune du 15 juin dernier. Dans le cas d'une éclipse de Soleiléclipse de Soleil c'est la Lune qui s'interpose entre notre étoileétoile et la TerreTerre. Quand le Soleil est totalement masqué, on assiste au fabuleux spectacle du Soleil noir : en France il faut remonter au 11 août 1999 pour retrouver l'ambiance d'une éclipse totaleéclipse totale de Soleil et il faudra patienter jusqu'au 3 septembre 2081 pour revivre cette émotion.

Les chasseurs d'éclipses n'hésitent pas à parcourir la planète comme ils l'ont fait pour la dernière rencontre Soleil-Lune qui s'est produite le 11 juillet 2010 et pouvait être suivie à travers le Pacifique. Car tout le problème est là : lors d'une éclipse de Soleil, il est impératif de se trouver exactement dans l'étroite bande que parcourt l'ombre lunaire. Sorti de cette zone, le Soleil n'est masqué qu'en partie, nous privant de la nuit en plein jour et nous empêchant de découvrir la couronne solairecouronne solaire. Malgré cela les éclipses partielles de Soleil gardent tout leur charmecharme, à condition de ne pas oublier de se protéger les yeuxyeux.

La précédente visible en France s'est produite à l'aubeaube du 4 janvier 2011 et avait donné lieu à une pluie d'images sur Futura-Sciences. De nombreux astrophotographes ou simples curieux avaient suivi nos conseils pour réaliser des clichés originaux du croissant solaire, la forte absorptionabsorption atmosphérique à l'horizon permettant même d'obtenir des images sans filtre dans les premiers instants qui ont fait suite au lever de notre étoile. Le montage ci-dessous réalisé par Marc Villa à l'aide d'un boîtier numériquenumérique et d'un télescopetélescope de 20 centimètres de diamètre résume le déroulement du phénomène jusqu'à la fin complète de l'éclipse en milieu de matinée. Comme souvent dans de telles occasions les nuagesnuages étaient de la partie, mais la duréedurée de la phase partielle a laissé le temps au photographe de réaliser son programme de prises de vues.

À propos de Marc Villa

L'un des plus anciens membres de notre forum d'astronomie (dont il fait partie depuis 2006 sous le pseudo de hammadi) en est également l'un des animateurs. Il est installé en Savoie où il réalise régulièrement des images astronomiques dont quelques-unes sont visibles dans son album.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.