Le lierre, une plante grimpante. © 0711bilder, fotolia

Planète

Lierre

DéfinitionClassé sous :botanique , médecine , plante

Le lierre est un arbrisseau qui vous l'avez remarqué, a la capacité de s'accrocher grâce à ses rameaux, à pratiquement toute structure contre laquelle il pousse. Il est souvent cultivé pour ses propriétés ornementales. Ainsi, on le retrouve contre les murs des habitations par exemple, mais également dans les bois ou sur les rochers. Contrairement à d'autres plantes, le lierre reste vert toute l'année. Il possède des feuilles sombres, qui deviennent des fruits globuleux noirs à maturité. Appartenant à la famille des araliacées comme le ginseng, le lierre est utilisé notamment pour ses vertus antitussives, amaigrissantes et apaisantes.

Le lierre, une plante cosmétique

Une fois débarrassé de son écorce, le bois de lierre est utilisé sous forme d'infusion ou de sirop, contre la toux. Il contient une substance aux propriétés expectorantes, les saponosides. Ses feuilles renferment également des stérols, des acides phénoliques et des flavonoïdes. Séchées en plein soleil dans un lieu aéré, elles conservent leur couleur sombre. Fraîches, elles peuvent être écrasées ou bouillies avant d'être utilisées en compresses sur des plaies.

En usage externe, le bois et les feuilles de lierre constituent un traitement d'appoint dans les régimes amincissants. On les retrouve aussi dans la composition de certaines crèmes anticellulite. Contre les dermatoses, le lierre sera conseillé sous forme de pommade adoucissante.

Légèrement toxique, le lierre doit être utilisé sous contrôle médical. Il agirait en effet sur l'activité cardiaque et la perméabilité veineuse. Lors de la manipulation de cette plante, des dermites cutanées de contact peuvent également apparaître. Tous ces éléments sont suffisants pour justifier que vous demandiez conseil à votre pharmacien.

Sources :

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.