Des chercheurs ont redécouvert une étrange plante sur l’île de Bornéo. Elle a été photographiée pour la première fois. Ici, un gros plan sur la fleur. © Michal Sochor et al., Phytotaxa, 2018

Planète

Thismia neptunis : l'étrange plante réapparaît 150 ans après sa découverte

ActualitéClassé sous :botanique , plante , plante à fleurs

Une plante très rare au nom enchanteur, Thismia neptunis, vient de refaire surface. Voilà pourtant plus d'un siècle et demi qu'elle n'avait pas été vue. Pour dénicher ce spécimen, dont l'allure étrange lui vaut le surnom de « lanterne de fée », des chercheurs se sont aventurés dans les profondeurs de la forêt tropicale malaisienne.

L'histoire de cette curieuse plante commence en 1866, quand le botaniste italien Odoardo Beccari explore les forêts du massif du Gunung Matang, sur l'île de Bornéo. L'homme découvre Thismia neptunis et décrit cette nouvelle espèce en réalisant, notamment, un superbe dessin naturaliste.

L'an dernier, soit 151 ans plus tard exactement, des chercheurs tchèques se sont rendus eux aussi dans la forêt de Bornéo et, marchant dans les pas de leur prédécesseur, ils ont redécouvert la mystérieuse T. neptunis au bord d'une rivière. Ce serait donc la deuxième fois seulement que des scientifiques l'observent.

Et pour cause, il s'agit d'une plante à fleurs qui demeure cachée sous terre pendant la majeure partie du temps. Elle ne sort à l'air libre que lors de sa phase de floraison, qui dure à peine quelques semaines par an. La plante en fleurs mesure 9 cm environ, indiquent Michal Sochor et ses collègues du Crop Research Institute et de l'université Palacký dans une publication parue dans Phytotaxa. Elle est donc difficile à repérer, ce qui explique qu'elle soit si peu connue.

Dessin original d’Odoardo Beccari, tiré de sa publication parue en 1878. © Michal Sochor et al., Phytotaxa, 2018

Une plante à fleurs qui vit sans photosynthèse

Si les chercheurs saluent la qualité de la description produite à l'époque par Odoardo Beccari, ils soulignent qu'elle est cependant incomplète, car elle ne concerne que la morphologie de la plante (sa structure externe). Dans leur publication, ils fournissent une description et des dessins plus détaillés, et étudient pour la première fois sa structure interne (son anatomie, donc).

Ils offrent aussi au monde des photographies inédites de la plante. Thismia neptunis arbore une unique fleur en forme de bulbe, surmontée de trois appendices très fins similaires à des antennes. Son étrangeté ne s'arrête pas à son apparence : dépourvue de chlorophylle, elle obtient ses nutriments en parasitant des champignons souterrains, au lieu de pratiquer la photosynthèse. Une pratique appelée mycohétérotrophie.

Trois spécimens ont été étudié : deux étaient en fleur (en A et B), à gauche, le dernier était un bourgeon (image C). © Michal Sochor et al., Phytotaxa, 2018

Les chercheurs précisent qu'il est difficile d'estimer la population et la distribution spatiale de l'espèce, car elle n'a été étudiée que dans une zone très restreinte : il est fort probable qu'ils aient retrouvé cette étrange plante à l'endroit où Beccari l'avait découverte, plus d'un siècle auparavant. « Son apparence discrète pourrait expliquer nos connaissances limitées sur sa répartition puisqu'on peut facilement passer à côté sur le terrain, » relatent-ils dans leur publication.

L'espèce T. neptunis appartient au genre Thismia, qui rassemble des plantes trouvées dans les forêts tropicales asiatiques et que les botanistes qualifient aussi de « lanternes de fée » (fairy lanterns, en anglais). En 1866, Becarri avait également découvert deux autres espèces de la même famille, T. episcopalis et T. ophiuris, dans la même région. Les chercheurs estiment qu'il serait aussi possible de les redécouvrir.

  • Depuis sa découverte en 1866 dans la forêt malaisienne, une plante étrange appelée Thismia neptunis n’avait plus été vue.
  • Elle ne vit pas grâce à la photosynthèse, mais tire ses nutriments des champignons.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Petits secrets de plantes carnivores  Découvrez les étranges mœurs des trois plantes carnivores les plus connues. Au fil du temps, leurs ancêtres ont mis au point des pièges redoutablement efficaces et étonnamment variés.