Bien sûr, vous allez choisir vos pots et jardinières en tenant compte d'un stylestyle correspondant le mieux possible à vos goûts !

Les balcons d'Alsace. © Psaiko, Pixabay, DP
Les balcons d'Alsace. © Psaiko, Pixabay, DP

Récipients en terre cuite

La terreterre cuite présente, avant tout, le charmecharme du naturel. Il s'agit d'un matériaumatériau traditionnel qui, tout au long des siècles, a fait ses preuves. Sa porositéporosité laisse aussi respirer la terre. Son prix est particulièrement attractif, surtout en ce qui concerne les modèles fabriqués en série. De nos jours, des artisans vous proposent également des poteries en terre cuite décorées de motifs floraux, de croisillons imitant la vannerie, etc., parfois vernissée.

Nombreuses sont les variétés de jardinières. © Arpingstone, domaine public
Nombreuses sont les variétés de jardinières. © Arpingstone, domaine public

On reproche toutefois à ce matériau d'être assez fragile aux chocs et au gelgel, ainsi que de provoquer parfois une évaporation trop accélérée. Si vous habitez dans une région particulièrement gélive, préférez l'achat de pots et jardinières lourds et aux parois épaisses, qui seront plus solidessolides face aux intempéries.

Avec l'usage, ces récipients ont aussi tendance à se couvrir de taches calcaires blanchâtres, ce qui n'est pas particulièrement esthétique. De telles traces ne sont pas toujours faciles à éliminer ! Certaines astuces devraient quand même vous permettre d'aboutir à un résultat convenable. Dans un grand récipient, faites tremper, pendant quelques jours, des écorces de pin broyées avant d'y placer, ouverture vers le bas, vos récipients en terre cuite. Au bout de quelques heures, un simple brossage devra avoir lieu.

Pleine floraison sur un balcon ! © Chris, Flickr, CC by-nc-sa 2.0
Pleine floraison sur un balcon ! © Chris, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Récipients en plastique

L'absence de pourrissement des pots et jardinières en plastiqueplastique est intéressante. Vous apprécierez en tout cas leur légèreté, bienvenue sur un balcon et si vous avez l'habitude de changer de place fréquemment vos plantes. Rappelez-vous également que le gel n'a aucune action sur le plastique. Le principal défaut de cette matièrematière, c'est peut-être son charme insuffisant, tout au moins en ce qui concerne certains modèles. Mais quelle que soit leur taille, vos contenants auront tendance à emmagasiner la chaleurchaleur, surtout en plein soleilsoleil, ce qui risquera de cuire les racines, d'où une utilisation en priorité dans des endroits assez peu exposés aux rayons solaires. Préférez des pots de couleurcouleur neutre car ils se garderont plus facilement, en résistant mieux aux rayons ultravioletsultraviolets. Évitez en tout cas le plastique noir, qui chauffe trop en été. Un simple nettoyage à l'aide d'un chiffon humecté d'eau devrait vous permettre d'obtenir un bon entretien de ces récipients.

Récipients en bois

Le boisbois présente une souplesse d'utilisation remarquable, mais sa duréedurée est extrêmement variable. C'est une matière vivante, belle mais un peu fragile à l'humidité et au froid. Elle impose donc, de préférence, des doublages de zinczinc, voire de plastique. Choisissez aussi des modèles à base d'une essence exotiqueexotique, de châtaignierchâtaignier ou de chêne, qui offrent une meilleure résistancerésistance, à traiter quand même préventivement contre les attaques de champignonschampignons microscopiques et d'insectesinsectes. Vous aurez intérêt, en tout cas, à choisir des bacs munis de pieds ou de cales, afin de permettre un bon écoulement et une aération suffisante de leur fond.

Gare au gel au cœur de l'hiver !

En hiverhiver, les alternances de gel et de dégel pourront faire éclater vos poteries de terre cuite. Si vous ne pouvez pas les rentrer, protégez-les sur place.

Si vous disposez de bacs rectangulaires, doublez leurs parois à l'aide de plaques isolantes en polystyrènepolystyrène, de 5 centimètres environ d'épaisseur. Maintenez en place ce système de protection à l'aide de ficelles. Vous ne pourrez pas agir de cette façon avec des poteries rondes. Entourez-les alors d'un cylindre de grillage, d'un diamètre deux fois plus grand que celui de vos contenants et d'une hauteur supérieure d'un quart. Il vous suffira alors de mettre à l'intérieur de la couronne ainsi constituée un paillis isolantisolant (résidus de tonte de gazon, paille, feuilles mortes, etc.). Enfin, prenez garde que vos bacs à réserve d'eau ne gèlent pas. Pour cela, percez leur fond à trois ou quatre endroits, de façon à laisser s'écouler l'eau en excès, quitte à les reboucher avec du masticmastic dès le retour des beaux jours.