Observation des aurores boréales. © Johannes Groll, Unsplash

Sciences

Où observer des aurores boréales et australes ?

Question/RéponseClassé sous :Astronomie , Nature , Voyage

Les aurores boréales, comme les aurores australes, sont des phénomènes lumineux naturels observables en s'approchant au plus près des pôles. L'Arctique est la partie du Globe la plus propice à l'observation de ces danses célestes. Tour du monde des meilleurs endroits sur la Planète pour admirer ce spectacle céleste.

Timelapse : des aurores boréales dansent dans le ciel du Danemark  Dans ce timelapse vidéo sublime, on peut admirer de multiples danses d’aurores boréales dans le ciel limpide du Danemark, sur les rives de la mer Baltique. Son auteur, Adrien Mauduit, raconte qu’elles ne sont pas rares dans cette région, pas autant que le pensent les Danois. Des centaines d’heures, à l’affût de ce phénomène créée par le vent solaire sur la haute atmosphère terrestre, furent nécessaires pour ce film captivant. À voir en plein écran... 

Une aurore polaire résulte de l'interaction des particules éjectées par le Soleil avec la haute atmosphère terrestre. Le vent solaire embrase alors le ciel, créant des arcs mouvants et teintés, principalement de vert et de rouge si l'oxygène se libère, de bleu, rouge et violet quand il s'agit d'azote. Les pôles nord (aurore boréale) et sud (aurore australe) sont les endroits de la Terre où l'on a le plus de chances d'en voir. En effet, plus on se rapproche des pôles magnétiques et plus elles sont présentes, au gré des humeurs de notre étoile. Toutefois, quand une puissante tempête solaire survient, il peut arriver que des aurores soient visibles jusqu'aux latitudes moyennes. Cela est déjà arrivé plusieurs fois en France métropolitaine mais malheureusement, c'est plutôt rare.

En résumé, pour être certain d'en observer, il faut se diriger vers les villes se rapprochant le plus de la « zone aurorale », une zone annulaire qui se situe entre 65 et 75 degrés de latitude.

La danse céleste des aurores boréales. © den-belitsky, Fotolia

Les meilleurs spots pour voir les aurores boréales ?

Dans l'hémisphère Nord, les pays scandinaves sont aux premières loges. Les aurores boréales sont un phénomène depuis longtemps observé, voire célébré.

  • En Norvège : la ville Tromsø lui consacre tous les ans un festival en plein air ; la ville d'Alta a fait l'acquisition en 1899 du premier observatoire ; enfin, Kirkenes qui est une ville frontalière avec la Russie. Toujours plus au nord, les îles Lofoten et le très sauvage archipel de Svalbard sont aussi de bons endroits. 
  • Faire la chasse aux aurores boréales en Finlande n'est pas très difficile, il faut se diriger vers l'extrême nord de la Laponie finnoise, vers la région de Kittilä, ville située à 170 km au-dessus du cercle polaire, ou bien vers les villes d'Inari, de Kaamanen ou encore vers les montagnes de Kiilopää qui font partie des meilleurs spots.
  • La Suède dispose d'une Aurora sky station spécialement dédiée aux aurores boréales et située au milieu de nulle part. On y accède en train puis en télésiège. Citons le petit village suédois d'Abisko, dans la région de Kiruna, et le village de Jukkasjärvi, là où fut créé le premier hôtel de glace.
  • En territoire danois, citons les îles Féroé. En très bonne place, l'île du Groenland et la ville de Kangerlussuaq offrent un spectacle dans un cadre des plus surnaturels avec ses glaciers et ces paysages arctiques.
  • Moins connu est le fin fond du nord de la Russie avec des points d'observations sauvages en pleine toundra et particulièrement difficiles d'accès. Les plus aventuriers iront à Mourmansk ou Salekhard.
  • En l'Islande, mettre toujours mettre le cap au nord : il faut s'éloigner de Reykjavík et des lumières de la ville, et se rendre dans le petit village de Kálfafell ou le très isolé village Sandgerdi.
  • Quelques jolis spots en Écosse sont situés, étonnamment, sur la même latitude que certaines villes norvégiennes ou canadiennes. Les îles Hébrides et les îles Shetlands sont des régions véritablement préservées de toute pollution lumineuse, paramètre important pour l'observation de ces danses célestes.
  • Au nord du Canada, l'Alaska se distingue par l'un des taux de pollution les moins élevés. Le parc national de Jasper, situé dans la réserve naturelle des Rocheuses offre une bonne visibilité du ciel. Les villes de Fairbanks et de Yellowknife sont des endroits propices à l'observation des aurores boréales.

Les meilleurs endroits pour voir les aurores australes

Dans cette partie du globe, le phénomène des aurores australes exige à peu près les mêmes conditions : un ciel pur et une nuit sombre. Cependant, les terres australes étant plus éloignées du pôle sud, les aurores polaires sont moins intenses et plus basses. Le plateau antarctique n'étant occupé que par de rares stations de recherche, entre autres la franco-italienne, Concordia.

À l'autre bout du monde, les meilleurs spots sont :
En Patagonie :

  • À la pointe méridionale du continent sud-américain que se partagent l'Argentine (point de départ à Ushuaia) et le Chili (à Punta Arenas), la période d'observation optimale se situe entre mai et octobre.

En Océanie :

  • Sur cette partie du globe, le sud de la Nouvelle-Zélande est réputé avec deux sites, le mont John, près du lac Tekapo et l'île Stewart.
  • Enfin, en Australie, citons sur l'île de la Tasmanie, le mont Wellington, à Hobart, et le parc naturel du Cradle Mountain, sans oublier la Sept miles Beach. 

Quand observer les aurores polaires ?

Les vents solaires qui provoquent ces aurores sont difficiles à prévoir, la meilleure saison est la période de la nuit polaire : de septembre à mars dans l'hémisphère nord, et inversement dans l'hémisphère sud, de mars à septembre.

Cependant, au plus proche des pôles magnétiques, il n'y a finalement pas de saison idéale puisque dans la zone annulaire, il se décompte quelque 200 nuits par an de déchaînements célestes psychédéliques.

Plusieurs conditions sont indispensables pour profiter de l'observation des aurores polaires. Le ciel doit être dégagé, le plus sombre possible et le site doit donc se trouver loin des illuminations des villes.

Bon à savoir

Il existe de nombreux sites qui surveillent l'activité géomagnétique. Leurs prévisions permettent d'établir des calendriers et de prévoir les conditions de visibilité. Nombre d'agences de voyages spécialisées dans ce type de séjours s'en servent pour organiser et optimiser leurs circuits afin d'avoir les meilleures chances d'observer ce magnifique phénomène.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi