Le cannabidiol (CBD) est issu de la plante Cannabis sativa. © NIDA

Sciences

Cannabidiol

DéfinitionClassé sous :molécule , cannabidiol , CBD

La molécule du cannabidiol ou CBD, identifiée en 1963, est issue de la plante Cannabis sativa qui contient plus de 100 composés chimiques. Le CBD est le deuxième en termes de concentration après le delta-9-tetrahydrocannabinol ou THC, le principe actif du cannabis. Ceci dit, les niveaux de THC et de CBD varient beaucoup selon les variétés de cannabis. En utilisant des techniques de reproduction sélective, on peut ainsi créer des variétés aux forts taux de cannabidiol et quasiment pas de THC. Le cannabidiol peut également être obtenu par synthèse chimique.

Les effets du CBD sur le cerveau

À l'inverse du THC, le cannabidiol n'a pas d'effet psychoactif car il n'agit pas sur les mêmes récepteurs du cerveau. Il semble en revanche moduler l'action des endocannabinoïdes, des substances produites naturellement par le cerveau. Le CBD bloque l'action d'une enzyme qui régule la concentration d'anandamide, le neurotransmetteur connu pour provoquer un effet euphorisant. Du coup, la quantité d'anandamide augmente, ce qui favorise la réponse endocannabinoïde innée du corps. Le CBD s'oppose également à l'action du THC sur un récepteur endocannabinoïde, contrant ainsi les effets psychoactifs de la molécule et ses effets secondaires. 

Contrairement au THC, le cannabidiol n’a pas d’effet psychoactif car il n’agit pas sur les mêmes récepteurs du cerveau. © NIDA

Les effets thérapeutiques du cannabidiol 

Son absorption par voie orale semble très mauvaise, d'où son utilisation sous forme de fumée ou « vapotée », dont l'effet est d'ailleurs plus rapide. De très nombreuses études ont examiné les effets du CBD sur la santé. En juin 2018, les États-Unis ont approuvé pour la première fois un médicament à base de cannabidiol contre l'épilepsie. Le CBD pourrait également servir dans le traitement de la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, l’autisme, les troubles du sommeil ou la douleur chronique. 

Les effets secondaires du cannabidiol

Néanmoins sa consommation n'est pas neutre. Comme le THC, le cannabidiol est lipophile et s'accumule dans les tissus gras au premier rang desquels le cerveau. Il peut donc s'accumuler dans le système nerveux, d'autant plus que son élimination est lente. Il peut aussi diminuer le taux d'élimination de certains médicaments et entraîner ainsi une surdose toxique. D'autres effets secondaires ont été observés : somnolence, diarrhées, baisse de la vigilance. 

La vente de produits à base de CBD est autorisée en France, à condition qu'il soit issu de certaines variétés dont le taux de THC ne dépasse pas les 0,2 %, qu'il soit extrait uniquement des graines et de la fibre (les feuilles et fleurs sont interdites) et qu'il ne revendique aucune vertu thérapeutique (toute publicité est interdite).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi