Sciences

Juillet : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

En ce mois de juillet, nous avons vécu avec New Horizons autour d'un centre de gravité le 14, pour les flonflons de la fête. Il y a eu l'approche avant le 14, il y a eu le survol du 14 puis il y a eu les images d'après le 14. Pluton la surprenante, Pluton la glacée, Pluton plus complexe que prévu, Pluton plus active qu'on ne le pensait. Nous avons admiré la plaine Spoutnik et découvert ses montagnes d'eau. Nous avons même vu son cœur...

La sonde de la Nasa parvient tout près de Pluton et a entamé son survol. Elle est si proche que ses instruments ne voient désormais plus la planète entière et elle est si occupée qu'elle ne communique plus avec la Terre. Les dernières images qu'elle a envoyées de Pluton et Charon ont confirmé la géologie complexe, avec des glaces variées. Elles ont aussi permis de mesurer plus précisément ces deux corps. Conclusion : Pluton est plus grande et plus légère que prévu.

 

Un astéroïde nous « frôlera » ce soir, comme l'ont annoncé certains journaux télévisés. L'objet, de 50 à 100 m de diamètre, découvert en avril 2015 et baptisé (2015)HM10, passera en effet à environ 440.000 kilomètres de la Terre.

 

Les toutes dernières images en couleurs de Pluton sont arrivées ! Elles confirment la présence de méthane gelé sur la surface et montrent de curieuses structures.

 

Les images et les données récoltées par New Horizons continuent d'émerveiller et d'étonner. Des plaines glacées, des montagnes, des surfaces jeunes, une atmosphère qui s'étend très loin et s'échappe : c'est un monde complexe et actif qui se dévoile. Mais New Horizons s'éloigne et cessera jusqu'en septembre d'expédier des images. Priorité aux données désormais. Car seulement 1 % de tout ce que New Horizons a enregistré a été reçu sur Terre pour l'instant. Des années de travail attendent désormais les « plutonologues ».

 

Les images et les données capturées par New Horizons lors du survol historique de Pluton et de Charon arrivent au compte-gouttes. L'équipe scientifique a dévoilé mercredi 15 juillet les contours de la petite lune Hydre puis s'est attardée sur les paysages de Charon et de Pluton. Ce système binaire qui appartient à la ceinture de Kuiper n'a pas fini de nous surprendre : leurs surfaces apparaissent bien plus jeunes que prévu. Parmi les plus jeunes du Système solaire ! Leur géologie est donc active. Mais d'où vient l'énergie ?

 

La conférence de presse de la Nasa du 24 juillet a dévoilé l'atmosphère de Pluton, photographiée en contre-jour 10 jours plus tôt, dans la foulée du survol historique de New Horizons. L'équipe scientifique de la mission a également présenté de nouvelles images détaillées de la zone approchée par la sonde à quelque 12.500 km, le 14 juillet 2015 et désormais appelée « Le Cœur » ou région Tombaugh. On y découvre des dépôts de glace visqueuse et de rares cratères sur le point d'être remplis.

 

Pluton, la plus célèbre des planètes naines du Système solaire, sera survolée pour la première fois le 14 juillet. Découvrez le programme chargé de la sonde New Horizons prévu pour le jour J, après un voyage à grande vitesse de 9 ans et demi. Futura-Sciences suivra l'événement dans les jours à venir.

 

Pour Facebook, l'intelligence artificielle et la réalité virtuelle sont deux domaines clés auxquels le réseau social consacre de gros moyens financiers et humains. L'entreprise a un idéal : créer un assistant virtuel réellement autonome ainsi qu'une plateforme de téléprésence ultraréaliste.

 

Une équipe internationale de recherche menée par une chercheuse du laboratoire Joseph-Louis Lagrange (CNRS, observatoire de la Côte d'Azur, université de Nice) a observé en direct et pour la première fois la transformation d'une étoile de masse proche du Soleil en nébuleuse planétaire. Ce phénomène magnifique est normalement considéré comme trop lent pour être ainsi saisi.

 

Deux chercheurs britanniques, dont un célèbre pionnier de l'exobiologie, Chandra Wickramasinghe, avancent que Rosetta et Philae pourraient permettre de tester une vieille théorie, celle de l'existence de formes de vie dans les comètes. Ils pensent même, sans pour autant l'affirmer, que Rosetta a déjà fourni des indications en ce sens...

 

Il y eut finalement plus de peur que de mal après l'incident technique qu'a connu New Horizons le 6 juillet. La sonde va très bien a indiqué la Nasa et reprend ses observations scientifiques, à moins d'une semaine de son survol de Pluton. Sur les trois images prises avec Lorri, les 1er, 2 et 3 juillet, on cerne un peu mieux les étranges structures sombres qui ceinturent la planète naine au niveau de son équateur et s'interrompent en pointillés. Cette visite inédite nous réserve plein de surprises, à l'instar de la découverte progressive de Cérès, cette autre planète naine... 

 

La sonde Dawn a permis aux chercheurs de la Nasa de découvrir un brouillard se formant par intermittence au fond du cratère Occator, sur Cérès. Les fameux points lumineux qui en occupent le fond seraient donc peut-être constitués de glaces.

 

Après 9 ans et demi de voyage, New Horizons n'est désormais plus qu'à quelques centaines de milliers de kilomètres du système Pluton-Charon. Avant de découvrir les premières images de ce survol historique prévu le 14 juillet, la sonde spatiale a transmis des images réalisées les 10, 11 et 12 juillet du côté de Pluton qui fait toujours face à Charon et aussi des clichés de ce dernier. Les chercheurs estiment que ces deux corps de la ceinture de Kuiper sont plus intrigants que jamais.

 

En étudiant cinquante ans d'archives climatiques des régions arctiques, des chercheurs confirment une tendance déjà évoquée : le recul de la banquise en hiver réduit les échanges thermiques entre les eaux chaudes du Gulf Stream et l'atmosphère. Selon eux, l'Europe recevra de ce fait moins de chaleur, de quoi la rafraîchir un peu.

 

New Horizons a appelé la maison (« phone home » en anglais), 22 heures après le survol historique et tant attendu de Pluton et Charon. Tout s'est bien passé. En attendant le traitement des premières données et images reçues le 15 juillet, la Nasa a publié des portraits des deux protagonistes en fausses couleurs. On y découvre la diversité des terrains que ces deux corps de la ceinture de Kuiper arborent.

 

La vedette incontestée de juillet 2015 : Pluton vue par New Horizons. L'image emblématique restera sans doute celle-ci, une vue composite réalisée avec une image du télescope Lorri (pour les détails) et une autre fournie par l'instrument Ralph/MVIC (pour les couleurs), prises le 13 juillet 2015, à 768.000 km. Le cœur blanc (la région Tombaugh), fait de glaces différentes, a été survolé par la sonde le 14 juillet. © Nasa / JHUAPL / SwRI