Sciences

Nébuleuse planétaire : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Univers , Nébuleuse planétaire , naine blanche

[EN VIDÉO] Survolez la nébuleuse d'Orion avec Hubble et Spitzer  La Nasa nous invite à un voyage à couper le souffle à travers la nébuleuse d’Orion. Dans cette reconstitution en trois dimensions créée à partir des observations d’Hubble et de Spitzer, nous volons dans les vallées et les plaines à l’intérieur de la célèbre nébuleuse. Un spectacle qui vous fera découvrir, comme jamais auparavant, l’intimité de ce nuage de gaz où des milliers d’étoiles sont en train de naître. 

Les nébuleuses planétaires sont nommées ainsi parce qu'autrefois, les astronomes les prenaient pour des planètes. Elles font partie des plus beaux objets astrophysiques que l'on peut admirer dans le cosmos avec un télescope. Ce sont de grands nuages de gaz créés par des étoiles géantes en fin de vie qui deviennent instables et se mettent à éjecter leurs couches supérieures. Elles constituent finalement une enveloppe de gaz en expansion autour d'une naine blanche. Le rayonnement ultraviolet des étoiles mourantes, en excitant les atomes et molécules de ces nuages, est responsable de leurs couleurs si particulières. Les nébuleuses planétaires se dispersent en 50.000 ans, voire moins.


Extrait du documentaire Du Big bang au Vivant. Jean-Pierre Luminet parle de l'évolution des étoiles de type solaire, leur transformation en géantes rouges puis en naines blanches. © ECP Productions

Les nébuleuses planétaires, des formes variées

Puisque les étoiles en fin de vie quittent la séquence principale (dans le diagramme de Hertzsprung-Russell), et qu'il s'agit d'un moment bref en comparaison des dix milliards d'années d'espérance de vie moyenne pour des étoiles naines comme le Soleil, la probabilité d'observer un tel événement semble bien faible.

Mais notre Galaxie compte environ 200 milliards d'étoiles, si bien qu'environ 1.500 nébuleuses planétaires sont connues. On peut alors observer une étonnante variété de formes complexes et de couleurs, correspondant à différentes périodes de l'évolution dynamique et chimique des couches supérieures de l'enveloppe d'une étoile, qu'elle éjecte alors qu'elle se déplace sur la branche asymptotique des géantes (AGB). 

Nébuleuse de l'œil de Chat, photo prise par le télescope spatial Hubble grâce à la caméra de prospection avancée (ACS). © Nasa
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !