Sciences

Idée cadeau : des livres pour mieux comprendre le monde

ActualitéClassé sous :Vie du site , Terre , musique

Retour aux valeurs fondamentales en cette fin d'année. On a envie de comprendre un peu mieux le monde qui nous entoure : pourquoi aime-t-on la musique, de quoi est fait le monde, comment le voyaient les Anciens... Tout cela et bien d'autres choses encore dans notre sélection du mois.

Une sélection de livres par Futura-Sciences. © Belin
Bâtir en terre et Pourquoi aime-t-on la musique ? © Belin

Bâtir en terre et Pourquoi aime-t-on la musique ? © Belin

La terre est le matériau de construction le plus naturel, immédiatement à disposition et recyclable, ne nécessitant souvent que peu de transformations et donc énergétiquement avantageux. Les Anciens ne s'y trompèrent pas, comme en témoignent les ziggourats mésopotamiennes ou la pyramide de Sésostris II en Égypte, dont seul subsiste le cœur de briques en terre crue.

Publié à l'occasion de l'exposition « Ma terre première », d'abord présentée à la Cité des sciences et de l'industrie, ce livre part à la découverte de l'exceptionnel patrimoine en terre, de la mythique Shibam au Yémen, la « Manhattan du désert », jusqu'aux étranges habitations collectives des Hakkas en Chine, en passant par les cases obus du Cameroun. Il n'oublie pas pour autant l'habitat rural européen, ni les prouesses des architectes contemporains, fascinés par les qualités du matériau.

De fait, les propriétés physico-chimiques de la terre, véritable « béton naturel », sont inestimables pour la construction : l'ouvrage propose de comprendre pourquoi grâce à des expériences simples et ludiques. D'autant que de cette compréhension pourraient surgir des pistes pour développer des alternatives aux matériaux industriels qui, comme le ciment, posent aujourd'hui de graves problèmes environnementaux.

Est-il vrai que Mozart nous rend plus intelligents ? Pourquoi dans les restaurants chics nous fait-on écouter de la musique classique ? Est-il possible que les vaches aiment l'opéra et que les requins apprécient Barry White ? Y a-t-il un lien entre la guitare de Jimi Hendrix et son  sex-appeal ? Selon Darwin, la musique était pour nos ancêtres, avant l'acquisition du langage, une technique pour courtiser, qui aurait ensuite donné naissance aux mots. Pour d'autres, le rôle joué par la musique dans l'évolution ne serait qu'accessoire. 

Ce qui est certain c'est que nous l'écoutons tous, même si elle provoque chez chacun de nous des émotions différentes et si ses effets sur l'organisme sont controversés. De Néandertal à la génération Métal, de Pythagore aux études sur le cerveau, cet ouvrage fait le point sur la capacité qu'ont les sons d'émouvoir et de soigner, et décrit les différentes formes du penchant humain évident pour cet art : un objet de curiosité, de fascination mais aussi d'étude scientifique.

Découvrez la carte blanche de Silvia Bencivelli sur la musique.

La sélection Futura-Sciences. © Belin

La sélection Futura-Sciences. © Belin

Les océans ont longtemps constitué une source de croyances, de superstitions et même de terreur. On ignorait tout de ces
noires profondeurs peuplées croyait-on d'êtres fantastiques et les phénomènes inexpliqués étaient attribués à des causes
surnaturelles. Ainsi ces mystérieuses « lueurs de la mer » qui ont toujours frappé l'imaginaire. Ces étonnantes associations de l'eau et du feu ont en effet de quoi surprendre les marins, subjugués par ces flambées de lumière apparaissant à la proue des bateaux ou dans le sillage d'un dauphin, ou encore les premiers scientifiques à remonter des profondeurs de curieux poissons éclairant comme des lanternes !

On a compris que ces lumières marines sont produites par des organismes vivants, de la surface jusqu'aux grands fonds ! Pour accomplir le programme de survie de tout être vivant (manger, ne pas être mangé, se reproduire), les animaux des ténèbres ont développé bien des stratégies et la production de lumière leur sert à être un prédateur efficace, à se défendre, à communiquer et à trouver un partenaire pour se reproduire... Et l'amélioration de l'exploration sous-marine promet beaucoup d'étonnantes découvertes.

 Quel est le point commun entre une tige de rhubarbe, une poutre en béton précontraint et les vitres de la pyramide du Louvre ? Comment distinguer une mousse d'une émulsion ? La fibre de l'Agave americana pourrait-elle remplacer le coton ? Quel est le secret du glacis des primitifs flamands ? Derrière ces questions disparates se cache un principe fondateur de la science, celui de l'universalité de la matière et de ses propriétés.

Mêlant physique, chimie, biologie et géologie, ce livre propose un passionnant voyage dans toutes les échelles de la matière, depuis la molécule jusqu'aux nuages interstellaires. Une évidence s'impose, au-delà de la beauté des phénomènes qui régissent l'agencement de la matière : cette dernière n'est pas inféconde. Les êtres vivants, et notamment l'Homme, ont façonné la matière pour leur usage, la transformant en matériau pour se déplacer, se nourrir, bâtir, se vêtir, voire s'embellir et créer des œuvres d'art. Ces cinq fonctions sont au cœur de cet ouvrage ambitieux, sans formalisme et largement illustré.

Et consultez la carte blanche d'Étienne Guyon sur la matière.

Ce livre regroupe les portraits et témoignages des grands physiciens français de notre temps. Il est illustré par les photographies en noir et blanc de grande qualité de Jean-François Dars, qui a saisi chaque chercheur dans la solitude de son bureau, dialoguant avec ses pairs à la paillasse, ou bricolant d'étranges appareils.

Comment pensent et à quoi rêvent les physiciens quantiques, familiers d'un territoire où le hasard fait la loi ? Eux qui ne cessent de se mesurer à un concret équivoque, corpuscules ondulants ou ondes corpusculaires, récoltent chaque jour leur moisson de paradoxes et passent l'absurde apparent au crible du calcul et de l'expérimentation.

Découvrez la sélection Futura-Sciences. © Belin

Découvrez la sélection Futura-Sciences. © Belin

Savez-vous que les drogues agissent toutes dans le cerveau sur une cible commune, qu'il s'agisse de drogues illicites (héroïne, cocaïne, etc.), d'alcool, de tabac ou de médicaments psychoactifs ? Toutes en effet font augmenter la quantité d'une molécule, la dopamine, dans une zone du cerveau appelée le circuit de récompense. Ce circuit participe à la satisfaction de vivre, au bien-être de l'individu : c'est le circuit cérébral du plaisir. Les drogues quelles qu'elles soient sollicitent anormalement ce circuit naturel et peuvent provoquer son déséquilibre permanent. Toutefois, les effets, les risques et les dangers des drogues varient suivant les stupéfiants et l'usage qu'on en fait.

Ce livre est construit de manière à faire entrer le lecteur progressivement dans le monde des drogues et du cerveau. Il raconte d'abord des histoires de drogues, il donne ensuite les grandes clefs du fonctionnement de notre cerveau avant de développer l'impact des substances elles-mêmes sur le corps et leurs effets à long terme. Les mécanismes communs, les spécificités des différents produits et les nouvelles voies de recherche y sont ainsi décortiqués. La vision neurobiologique, peu décrite jusqu'à maintenant, est donc un parti pris de l'ouvrage. Elle aidera les curieux, qu'ils soient étudiants, enseignants ou simples néophytes, à mieux comprendre les drogues, leurs modes d'actions et les dépendances qui en découlent.

Consultez la carte blanche de Lucas Salomon sur les drogues.

« Mais c'est l'Atlantide ! », s'exclame, un brin provocateur, Jacques Collina-Girard à la vue d'un relief sous-marin sur une carte marine du détroit de Gibraltar. Ainsi débute une enquête extraordinaire qui l'amènera à retracer l'histoire d'un monde disparu. Celle d'un archipel ayant sombré il y a 12.000 ans sous la montée des eaux provoquée par la fonte des glaces. Un séisme et un tsunami d'une ampleur exceptionnelle auraient parachevé sa submersion. Simple coïncidence ?

Le récit de Platon sur l'Atlantide, pourtant réputé imaginaire, situe le scénario de cette disparition au même endroit et à la même date, constate l'auteur. Tradition orale venue d'Égypte, couché par écrit pour la première fois par le philosophe grec, le mythe de l'île brutalement engloutie par l'océan recèlerait-il un fond de vérité ? Est-il alors possible que la mémoire d'événements catastrophiques survenus 12.000 ans auparavant ait pu se transmettre pendant des millénaires ? Un récit passionnant entre archéologie, géologie et ethnologie, qui raconte comment, au-delà de la mythique Atlantide, la région méditerranéenne a subi les effets du dernier réchauffement climatique.

Consultez la carte blanche de Jacques Collina-Girard sur l'Atlantide.

Quelle que soit la civilisation à laquelle il appartient, l'être humain cherche dans le ciel des réponses aux questions qu'il se pose sur son origine, son avenir et sa finalité. Le premier mérite de ce livre est de nous rappeler que l'astronomie a commencé ainsi à travers les mythes célestes imaginés par les Anciens pour expliquer l'ordre du monde... et la place qu'ils y occupaient.

Mais les savoirs astronomiques passés étaient loin d'être négligeables et certainement pas limités aux seuls travaux des Grecs : c'est ce que l'auteur montre à travers une passionnante enquête, de Stonehenge à Gizeh en passant par Pékin et Mexico, fondée sur l'étude des monuments anciens et des sources écrites encore accessibles.

Les tablettes mésopotamiennes, les annales chinoises, les chroniques médiévales, etc. sont en outre d'une singulière utilité pour les astronomes modernes : comment sinon remonter aux variations de la durée du jour au cours des siècles, ou percer la nature de l'explosion qui a frappé tant d'observateurs en 1054 ?

Ce livre offre un voyage magnifiquement illustré à travers les âges, entre astronomie et archéologie.

Consultez la carte blanche de Yaël Nazé sur l'astronomie des Anciens.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi