Alors que le bilan provisoire du séisme et du tsunami vient de monter à 27.000 victimes, quelques bonnes nouvelles arrivent de la centrale de Fukushima, tandis que la radioactivité de l’eau a baissé.
Cela vous intéressera aussi

Les nourrissons de Tokyo ont maintenant droit de boire de l'eau du robinet, la radioactivité mesurée étant descendue sous les 100 becquerelsbecquerels par litre (limite imposée au Japon pour les bébés). Mais les Tokyoïtes n'y croient pas trop et se ruent sur l'eau minéraleeau minérale. Des traces de radioactivitéradioactivité ont d'ailleurs été découvertes dans des légumes qui ont poussé près de Tokyo...

La situation à la centrale de Daini - Fukushima-2 - semble actuellement bonne. Dans son dernier communiqué, l'IRSN indique que les températures dans les réacteurs sont normales. En revanche, trois employés travaillant sur le réacteur 3 ont été irradiés aujourd'hui à Daiishi (Fukushima-1) et deux d'entre eux ont dû être hospitalisés, selon l'agence de sûreté japonaise, qui rend compte continuellement de la situation sur son site (NISA).

Un bilan de la situation ce jeudi 24 mars 2011. Le bilan provisoire des victimes vient d'atteindre 27.000 victimes. © Idé

Un bilan de la situation ce jeudi 24 mars 2011. Le bilan provisoire des victimes vient d'atteindre 27.000 victimes. © Idé

Problème de corium ?

Car la lutte contre le réchauffement des piscines et des réacteurs se poursuit et l'arrosage à l'eau de mer est toujours indispensable.

L'IRSN s'inquiète de risques de cristallisation, qui pourrait créer des obturations ou des dépôts un peu partout. Quant à la fumée noirefumée noire qui s'échappe toujours du réacteur 3, « une des hypothèses examinée par l'IRSN concerne l'éventualité d'une rupture de la cuve du réacteur suivie d'une interaction entre le corium (mélange de combustiblecombustible et de métauxmétaux fondus) et le bétonbéton au fond de l'enceinte de confinement ».