Cela vous intéressera aussi

Dès le printemps, la rhubarbe se pare de grands pétiolespétioles charnus de couleurcouleur verte ou rouge qui portent de larges feuilles. Son acidité est appréciée pour réaliser des tartes, des crumbles, des compotes et des confitures. Découvrez son goût acideacide de fin avril à juin puis de septembre à octobre.

Appellations

La rhubarbe (Rheum rhabarbarum) est un légume-tige vivace herbacé, et non un fruit comme on pourrait le penser. Elle fait partie de la famille des Polygonacées comme l'oseille. Son appellation vient du latin rheum barbarum, qui signifie plante barbare. Ses longues tiges comestibles sont appelées côtes ou pétioles.

Description botanique de la rhubarbe

Il existe des centaines de variétés de rhubarbe aux pétioles verts avec les variétés 'Victoria' ou 'Goliath' et rouges, plus douces avec 'Valentine' ou 'Canada Red', qui se récoltent du mois d'avril aux premières gelées. Ils peuvent mesurer plus de 50 centimètres parfois alors que le pied peut mesurer jusqu'à 1,5 mètre de hauteur, en comptant la hampe florale. Les feuilles ondulées ne se mangent pas et sont toxiques car elles contiennent un acide oxalique puissant. On se sert des feuilles pour fabriquer un purin contre les pucerons, ver du poireaupoireau ou teigneteigne de la carotte. Seules les longues tiges se consomment cuites.

Afin de profiter plus longtemps de la rhubarbe, mélangez les variétés comme 'Mira' ou 'Timperley Early' qui produisent des côtes à partir de début avril.

Les côtes de la rhubarbe sont appréciées en tarte comme en compote. © karepa, Adobe Stock
Les côtes de la rhubarbe sont appréciées en tarte comme en compote. © karepa, Adobe Stock

Origines

Connue depuis plus de 5.000 ans, la rhubarbe est originaire d'Asie, de Chine plus particulièrement. Elle était cultivée pour ses propriétés médicinales. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle qu'elle fait son apparition en Europe et particulièrement en Angleterre, puis au XIXe siècle en France.

Le saviez-vous ?

Contrairement à la rhubarbe comestible, il existe une rhubarbe ornementale (Rheum palmatum), plante vivace qui est cultivée pour ses grandes feuilles qui apportent une touche d’exotisme aux massifs.

Exigences culturales de la rhubarbe

Rustique, la rhubarbe se cultive sur un emplacement mi-ombragé. Elle préfère une terre enrichie en matièrematière organique, profonde et fraîche. Un pied de rhubarbe peut vivre plusieurs dizaines d'années. Plantez un pied au printemps dans un gros trou et rebouchez avec un mélange de terreau, terre de jardin et compost ou fumier car la rhubarbe est très gourmande. Désherbez le pied régulièrement. Paillez en été pour conserver une certaine humidité. Retirez la tige florale qui risque d'épuiser le pied. La récolte aura lieu au bout de deux ans. Les pétioles se cueillent lorsqu'ils font entre trois et quatre centimètres, en tirant sur la tige. Il est possible de diviser un pied en automne lorsqu'il s'épuise, tous les cinq à sept ans. Elle pourra supporter des températures jusqu'à -20 °C.

Utilisations

La rhubarbe a souvent sa place dans un coin du potager, isolée. Elle peut aussi faire partie d'un massif ornemental. Son feuillage imposant et très graphique apporte de la hauteur et du graphisme en second plan de massif. Sur un petit espace, il est possible de la cultiver dans un gros pot ou bac, en veillant à un arrosage régulier.