La comète 46P/Wirtanen photographiée le 26 novembre 2018. © avec la permission de Gerald Rhemann

Sciences

46P/Wirtanen : la comète de l’année est visible à l’œil nu !

ActualitéClassé sous :comète , comète 46P/Wirtanen , composition d'une comète

Retenez bien son nom : 46P/Wirtanen. C'est la comète de l'année ! Le 12 décembre, l'astre chevelu passe au plus près du Soleil et quatre jours plus tard, au plus proche de la Terre. Actuellement d'une magnitude 5, elle est visible à l'œil nu. Sa luminosité pourrait encore augmenter ces prochains jours. Un beau spectacle céleste à ne pas manquer, surtout le 16 décembre, quand le noyau cométaire brillera près des Pléiades.

Deux beaux spectacles célestes nous attendent en décembre : les Géminides, l'une des plus intenses pluies d'étoiles filantes de l'année et... 46P/Wirtanen, une comète visible à l'œil nu ! Le petit astre glacé, d'à peine plus d'un kilomètre de diamètre, est actuellement visible à l'œil nu. Très optimistes, les spécialistes voient en elle « a great comet », en tout cas elle est déjà sacrée comète de l'année !

Le 12 décembre, 46P atteint le périhélie, le point le plus proche du Soleil de son orbite. Elle sera alors à quelque 1,05 unité astronomique, soit quasiment la distance moyenne entre la Terre et notre étoile. D'une magnitude de 4.8 le 11 décembre, elle est actuellement visible à l'œil nu dans un environnement peu gêné par la pollution lumineuse. Toutefois, pour en profiter au maximum, munissez-vous d'une paire de jumelles pour apprécier la beauté de cet astre ébouriffé.

46P/Wirtanen photographiée dans le ciel de Namibie le premier décembre 2018. © avec la permission de Gerald Rhemann

Où est la comète 46P/Wirtanen ?

Le 16 décembre, quatre jours après le périhile, 46P sera au plus près de la Terre, à 11,6 millions de kilomètres seulement. Une distance relativement courte - c'est la dixième comète la plus proche de la Terre depuis les années 1950 - qui profitera bien sûr à tous les observateurs terriens (les astrophotographes ont déjà commencé à lui tirer le portrait). Nous serons effectivement aux premières loges pour l'admirer. Et l'un des meilleurs moments sera sans nul doute lorsqu'elle passera entre les Hyades et les Pléiades dans le Taureau, les 16 et 17 décembre.

Itinéraire de 46P/Wirtanen dans le ciel de décembre. Le 12 décembre, la comète est aux portes du Taureau. Le 16 décembre, elle passe entre les Hyades et les Pléiades. Un spectacle à ne pas manquer ! © Observatoire de Paris, IMCCE

De courte période, 46P/Wirtanen est habituée à revenir auprès du foyer du Système solaire tous les 5,44 ans. Bien qu'il soit de taille modeste, l'astre peut être pris de sursauts d'activité qui, espérons-le, rehausseront son éclat par moments pour le plus grand plaisir de nos yeux. Mais comme toujours, avec ces corps de glace et de poussière, il est difficile de prévoir comment il va se comporter. En tout cas, cela se présente bien et 46P devrait briller jusqu'à Noël avec, qui sait ? une queue panachée visible. Autour du 22 décembre néanmoins, la Pleine Lune rendra son observation plus délicate.

Un beau cadeau céleste de fin d'année en tout cas, offert à tous les curieux.

Quand une étoile filante de l'essaim des Géminides passe devant 46P/Wirtanen. © Joe Lawton, Spaceweather.com, Youtube

Pour en savoir plus

Une comète visible à l'œil nu pour bientôt

Article de Frank Menant publié le 25 février 2002

Pour ceux à qui, la découverte d'une comète manquait qu'ils se rassurent... deux astronomes amateurs viennent d'en découvrir une le 1er février 2002. D'après les calculs, elle s'avère très prometteuse.

L'astronome amateur japonais Kaoru Ikeya et le chinois Daquing Zhang n'en ont pas cru leurs oreilles quand ont leur a annoncé que la comète C/2002 C1 allait porter leurs noms. En effet, ils l'ont située dans la constellation de la Baleine au début du mois. D'une magnitude de 7 lors de sa découverte, son éclat augmente rapidement et devrait atteindre la magnitude de 4,2 au plus fort de sa visibilité.

Pour l'instant, vous pouvez l'observer avec une bonne paire de jumelles (7X50) dans la constellation des Poissons. C'est vers la mi-mars, lorsqu'elle sera en plein cœur de la constellation des Poissons, que vous pourrez commencer à l'observer à l'œil nu. Le 3 avril quand elle sera non loin de la galaxie d'Andromède elle atteindra sa magnitude maximale : 4,2. Puis vous pourrez encore l'observer avec un éclat décroissant jusqu'au 28 avril.

Les confirmés pourront la suivre jusque début juin où elle traversera la constellation d'Hercule, la Couronne boréale, et enfin la tête du Serpent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Comète Tchouri : les incroyables découvertes de Rosetta  Voilà environ un an que la sonde Rosetta est arrivée à destination, autour de 67P/Churyumov-Gerasimenko. Elle a, durant ce temps, effectué de nombreuses observations et analyses de la comète. L’Agence spatiale européenne (Esa) revient sur certaines de ces découvertes au cours de cette vidéo.