Les étoiles filantes n’ont rien à voir avec les étoiles. Ces traînées lumineuses qui traversent le ciel sont le résultat de la chute d’objets – naturels ou artificiels – qui se consument dans l'atmosphère. Mais alors, qu’est-ce qui provoque ce que l’on nomme les pluies d’étoiles filantes ?

L'origine des pluies d'étoiles filantes, appelées aussi essaims météoritiquesessaims météoritiques, est bien connue. Au cours de son orbiteorbite autour du SoleilSoleil, la TerreTerre traverse des régions de l'espace plus ou moins souillées, notamment par le passage de comètes. Lorsque notre planète entre dans un nuagenuage - plus ou moins dense - de débris - plus ou moins gros - ceux-ci sont attirés par la gravitationgravitation terrestre et pénètrent l'atmosphèreatmosphère.

Ils le font à une vitessevitesse telle - quelque 70 kilomètres par seconde - qu'ils s'enflamment et nous offrent un spectacle de feufeu. Selon les cas, on peut décompter, par heure, jusqu'à une centaine d'étoiles filantesétoiles filantes illuminant le ciel.

De nombreuses pluies d’étoiles filantes : les Perséides, les Léonides…

Au cours de l'année, on peut observer de nombreuses pluies d'étoiles filantes. Ainsi, par exemple :

  • les Quadrantides sont visibles dans les premiers jours de janvier ;
  • les PerséidesPerséides - qui proviennent de la comète Swift-Tuttle - enchantent le ciel de la mi-août ;
  • les OrionidesOrionides - poussières de la célèbre comète de Halleycomète de Halley - s'observent plutôt lors de la deuxième quinzaine d'octobre ;
  • les LéonidesLéonides traversent le ciel fin novembre.

D'où leur viennent donc ces noms ? Tout simplement de la constellation dont elles semblent être issues !