Sciences

Étoiles filantes : Perséides 2007, un cru exceptionnel ?

ActualitéClassé sous :Astronomie , étoiles filantes , étoile

Les astronomes s'attendent à ce que l'édition 2007 des Perséides soit un très bon cru, avec un maximum d'apparitions le 13 août et plusieurs dizaines d'étoiles filantes à l'heure.

Position du radiant des Perséides dans le ciel.

Les Perséides correspondent au moment où la Terre traverse l'orbite de la comète périodique 109P Swift-Tuttle, dont la période est de 135 ans et dont le dernier passage remonte à 1992. Celle-ci, dans sa course millénaire autour du Soleil, laisse derrière elle de nombreux débris, sous forme de poussière ou de grains minuscules, qui atteignent alors l'atmosphère de notre planète et s'y consument, formant ce que les terriens ont de tout temps admiré comme des "étoiles filantes".

Suivant Bill Cooke, du NASA's Meteoroid Environment Office au Marshall Space Flight Center, on pourrait s'attendre à apercevoir une ou deux météorites chaque minute, ou même plus, durant la période de visibilité maximale qui correspond à la date du 12 au 13 août. Les personnes qui auront la chance de se trouver sous des cieux particulièrement purs et dégagée pourront certainement en apercevoir beaucoup plus, jusqu'à plusieurs centaines par heure. De plus, la Nouvelle Lune rendra les observations particulièrement favorables.

Le point d'origine des Perséides sur la voûte céleste correspond à la constellation de Persée, d'où leur nom. Ces météorites se caractérisent aussi par une vitesse relativement importante, atteignant 59 km/seconde, et il est fréquent que certaines d'entre elles laissent une trace persistante dans le ciel après avoir brillé d'une intensité exceptionnelle, atteignant une magnitude largement supérieure à celle de Vénus.

Comment observer ?

Pour partir à la chasse aux étoiles filantes, une paire de jumelles ou une lunette astronomique sont parfaitement inutiles. Leurs apparitions ne durent que quelques secondes tout au plus, et ne laissent pas le temps de pointer un instrument, qui de toutes façons ne ferait apparaître aucun détail supplémentaire.

Le meilleur moyen est de s'installer confortablement sous un ciel sombre à l'abri de toute pollution lumineuse, donc des grandes villes... et de garder les yeux ouverts. Certains astronomes amateurs se plaisent à comptabiliser les apparitions et à les classer par catégories sur la base de leur luminosité, par minute, par heure ou par tranche intermédiaire, puis à comparer leurs notes.

Les Perséides

Le diamètre de la traînée laissée par la comète de Swift-Tuttle à travers le Système solaire est important (environ 60 millions de kilomètres), et la Terre la traverse du 18 juillet au 24 août, la période du 12 au 13 août correspondant au maximum d'intensité. Frappant l'atmosphère à la manière dont des moucherons s'écraseraient contre un pare-brise, ces petites particules, pas plus grosses que des grains de sable, se volatilisent à environ 100 kilomètres d'altitude.

La comète Swift -Tuttle a été découverte le 15 juillet 1862, mais avait déjà été observée en 1737 par un Jésuite en Chine. Le volume de son noyau est très important et comparable à celui de l'astéroïde qui aurait exterminé les dinosaures voici 60 millions d'années.

Cela vous intéressera aussi