Découverte d'une comète couverte de talc !

Classé sous :comète , talc , phyllosilicates

Une comète est un morceau de poussière et de glace, constitué à 80 % d'eau, qui orbite autour d'une étoile. Des scientifiques de l'Observatoire astronomique national du Japon (Naoj) et de l'Observatoire astronomique de Koyama (Université Sangyo de Kyoto) viennent d'en trouver une avec une drôle de caractéristique : sa surface est entièrement recouverte de phyllosilicates, autrement dit de la poudre de talc. « C'est la première fois que l'on trouve des silicates hydratés, tels que le talc, sur une comète », s'enthousiasment les chercheurs dans un communiqué.

La comète en question, baptisée P/2016 BA14, a été identifiée en 2016 en passant à 3,6 millions de kilomètres de la Terre. En comparant la composition de la comète avec des mesures en laboratoire de différents minéraux, les chercheurs ont pu établir que les minéraux de silicate avaient subi des températures de plus de 330 °C, contre 130 °C sur son orbite actuelle. « Il est donc probable que la comète se situait sur une orbite bien plus proche du soleil dans le passé », suggèrent les astronomes. Aujourd'hui, son noyau ne mesure plus que 800 mètres de diamètre et sa fin de vie est proche.

La question clé est de savoir si la comète était recouverte de poudre de talc dès sa naissance ou si les phyllosilicates se sont formés au fil du temps, au fur et à mesure que la comète « brûlait » au soleil. « D'autres observations devraient nous permettre d'en apprendre davantage sur l'évolution des comètes », projette Takafumi Ootsubo, l'auteur principal de cette recherche publiée dans la revue Icarus.

En mesurant les longueurs d'ondes infrarouges, les mêmes que celles utilisées par les thermomètres sans contact, il est possible de déterminer non seulement la température actuelle de la comète, mais aussi la composition de surface du noyau. © Université Kyoto Sangyo