Un lanceur Ariane 5 au décollage depuis son pas de tir du Centre spatial guyanais. © 2012 Esa/Cnes/Arianespace & Photo Optique Vidéo CSG

Sciences

Ariane 5 : (re)découvrez le centième vol

ActualitéClassé sous :Astronautique , Ariane , Ariane 5

Cette nuit, le centième tir d'une Ariane 5 s'est déroulé sans encombres. Revivez ce vol important dans l'histoire de ce lanceur, toujours en activité alors que la première Ariane 6 est déjà en cours de réalisation.

Mardi 25 septembre à 19 h 38 en heure locale de Guyane, soit le 26 à 0 h 38 en Métropole, le vol VA243 prenait le chemin de l'espace, avec deux satellites à bord, destinés à l'orbite géostationnaire et représentant 10,8 tonnes. Le lanceur lourd a envoyé Horizons 3e sur son orbite de transfert 28 minutes plus tard et largué le second, Azerspace-2/Intelsat 38, 42 minutes après le décollage.

Revivez ce lancement en cliquant ICI.

La mission aurait pu être banale mais elle est la 100e mission d'une Ariane 5 et la 300e pour la famille Ariane. Ces chiffres ne sont pas que symboliques car la période est celle d'une transition, avec la préparation d'Ariane 6, comme l'explique l'article ci-dessous.

  • Le lancement du 25 septembre 2018 était le centième d'une Ariane 5 depuis son premier vol en juin 1996.
  • Même si la production du premier exemplaire d'Ariane 6 a débuté (pour un lancement en juillet 2020), Ariane 5 continuera d'être exploitée au moins jusqu'en 2023.
  • Pour ce centième lancement, deux satellites de télécommunication ont été lancés sur une orbite de transfert géostationnaire.
Pour en savoir plus

Ariane 5 : le centième lancement

Article de Rémy Decourt publié le 25 septembre 2018 à 14 h 30

Ce soir, la centième Ariane 5 décollera depuis le port spatial de l'Europe, à Kourou, 22 ans après son vol inaugural en juin 1996. Pour ce jalon important de son histoire, Ariane 5 réalisera une mission qui a fait sa renommée et le succès d'Arianespace : un lancement double en orbite de transfert géostationnaire.

Pour son sixième lancement de l'année, Arianespace s'apprête à faire décoller la centième Ariane 5, depuis son premier vol en juin 1996. Pour cette mission, le lanceur Ariane 5 doit de nouveau mettre en orbite deux satellites de télécommunications : en position haute, Horizons 3e pour Intelsat et son partenaire SKY Perfect JSAT Corporation, et, en position basse, Azerspace-2/Intelsat 38 pour Azercosmos et Intelsat.

Ce vol sera aussi le 300e lancement réalisé par la famille de lanceurs Arianespace, qui se compose du lanceur lourd Ariane 5, du lanceur moyen Soyouz et du lanceur léger Vega. Pour ce vol, la performance demandée au lanceur est de 10.827 kg, dont 8.964 représentent la masse des satellites Horizons 3e (6.441 tonnes) et Azerspace-2/Intelsat 38 (3,5 tonnes) à séparer sur l'orbite visée. Le périgée devrait être de 250 km, l'altitude de l'apogée de 35.726 km et l'inclinaison de 6°.

Le décollage du lanceur depuis le Centre spatial guyanais est prévu dans la nuit de mardi à mercredi 26 septembre, à l'intérieur d'une fenêtre de tir qui s'ouvrira à 23 h 53 et se fermera à 0 h 38 (en heure de Paris). La durée de la mission, du décollage à la séparation des satellites, est d'environ 42 minutes et 17 secondes.

.
Éclaté du centième lanceur Ariane 5. © Arianespace, ArianeGroup

Construit par Boeing sur la base d'une plateforme 702 MP, Horizons 3e est le 60e satellite Intelsat et le 20e pour SKY Perfect JSAT à être lancé par Arianespace. Ce satellite de télécommunications fixes et mobiles comprend une charge utile en bande C fournissant une bande passante de 30 gigabits par seconde pour des réseaux de télécommunications fixes ou mobiles. Il évoluera à 169° est et fournira ses services de radiodiffusion, de haut débit et de télécommunications au-dessus de l'Asie-Pacifique et des régions de l'océan Pacifique. Sa durée de vie attendue est supérieure à 15 ans, avec une puissance électrique de 18,5 kilowatts en fin de vie.

Quant à Azerspace-2/Intelsat 38, il s'agit d'un satellite multi-missions qui opérera depuis sa position orbitale à 45° est, ce qui lui permettra de couvrir l'Afrique, l'Asie et l'Europe. D'une durée de vie de plus de 15 ans, ce satellite a été construit par SSL. Il embarque 35 répéteurs en bande Ku.


Ariane 5 : un sixième lancement réussi !

Article de Rémy Decourt publié le 12/11/2012

Alors qu'en coulisse, l'Esa discute de l'avenir de la famille Ariane 5 qui se jouera dans quelques jours, ce lanceur européen continue de prouver sa fiabilité. Sixième lancement de l'année et autant de succès.

Malgré un report de 24 heures, en raison de vents d'altitude défavorables, le lanceur Ariane 5 a une nouvelle fois accompli sa mission en mettant sur orbite les deux satellites de télécommunications qu'il transportait. Un succès qui survient quelques jours avant l'ouverture de la session du Conseil de l'Agence spatiale européenne qui décidera de l'avenir de la famille Ariane 5.

Le lanceur a décollé du Centre spatial guyanais vendredi soir à 22 h 05, heure française. Trente trois minutes et vingt huit secondes plus tard, les deux satellites étaient séparés sur leurs orbites respectives avec une très grande précision, au regard des paramètres de la mission. Les mesures indiquent en effet un périgée de 249,6 km pour 249,4 visés, un apogée de 35.932 km pour 35.920 visés et une inclinaison de 1,99 ° pour 2,00 °visés.

Évolution de l’altitude (geodesic altitude) et de la vitesse (velocity) du lanceur Ariane 5 pendant son vol propulsé, avec la vitesse inertielle (inertial velocity) et la vitesse relative (relative velocity) par rapport à l'heure zéro, en secondes. © Astrium

Prochain lancement d'Ariane 5 le mois prochain

Cinquante-deuxième succès consécutif depuis 2003, ce vol 210 était le 66e lancement d'Ariane 5 et le sixième lancement de l'année 2012. Le prochain, qui sera le dernier de l'année, est prévu dans un mois environ avec le lancement des satellites Skynet 5D et Mexsat 3.

Entretemps, Arianespace aura procédé au tir du quatrième Soyouz depuis le Centre spatial guyanais avec comme passager Pléiades 1B. Ce satellite d'observation de la Terre à haute résolution du Cnes, construit par Astrium, rejoindra en orbite Pleiades 1A avec qui il fonctionnera en tandem.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi