Sciences

Ariane 4, la fin d'une étape

Dossier - L'aventure de la fusée européenne Ariane
DossierClassé sous :Astronautique , fusées , Ariane

-

Ce dossier retrace l'aventure de la fusée européenne Ariane, des premières fusées françaises tirées depuis le Sahara jusqu'aux Ariane V actuelles, au travers de la construction des politiques spatiales française et européenne. Une aventure technique, politique et humaine.

  
DossiersL'aventure de la fusée européenne Ariane
 

Tout comme ses ancêtres, Ariane IV était une fusée à trois étages. Si elle n'était guère différente des Ariane I à III à première vue, elle était en réalité bien plus puissante et souple d'utilisation. La première différence visible était la présence, sur certaines versions de propulseurs supplémentaires en nombres en types variables. C'était là un des atouts de la fusée.

Ariane 44LP - source : E.A.D.S.

  •  Six configurations pour une fusée

Ariane IV permettait de lancer un ou deux satellites en GTO dont la masse totale va de 2 070 à 4 900 kg. Une telle gamme de capacité était obtenue grâce à l'architecture modulable du lanceur qui acceptait 0, 2 ou 4 propulseurs supplémentaires, à liquides ou à poudres.

Le corps principal de la fusée était commun à toutes les versions : le premier étage propulsé par 4 Viking, le second propulsé par 1 viking IV et enfin le troisième étage était doté d'un moteur cryogénique HM-7B. S'ajoutaient à celà la case à équipement (le cerveau de la fusée), la coiffe de 4 m de diamètre et, pour les lancements multiples, la S.P.E.L.D.A., Structure Porteuse Externe pouur les Lancements Double d'Ariane.

Les propulseurs ajoutés, qui différenciaient les versions, étaient placés latérallement par rapport au premier étage de la fusée. En augmentant la poussée totale au décollage, ils permettaient de placer sur orbite des charges utiles plus importantess. C'étaient soit des P.A.P., propulseurs à poudres, ou des P.A.L., propulseurs à liquides, plus gros et plus puissants.

Cinq des 6 configurations possibles d'Ariane IV - source : E.S.A.

  •  Les capacités

Voici les caractéristiques des différentes versions. Le nom était donné par le nombre de propulseurs et leur types : P pour P.A.P et L pour P.A.L..

  •  Une fusée exceptionnelle

Suite aux différents travaux d'amélioration de la fusée, ces données avaient évolué et les capacités étaient de 2 070 à 4 900 kg, pour des masses au décollage de 243 à 480 tonnes !

Ariane 44L, vol 152 - source : E.A.D.S.

Ariane IV était une fusée d'une longévité et d'une fiabilité exceptionnelles : 116 tirs (113 succès et 3 échecs) pour un taux de réussite supérieur à 97,4 %. Malgré celà, et de dès les débuts d'Ariane IV, sa remplaçante, très novatrice, a été mise en chantier. Ce nouveau fleuron est bien sûr Ariane V.