Sciences

Ariane 5 : 51e succès consécutif depuis 2003

ActualitéClassé sous :Astronautique , Ariane 5 , Ariane 5 ECA

Nouvelle mission réussie pour Arianespace. Après le lancement du satellite de météorologie polaire Metop-B, la société européenne a envoyé sur une orbite de transfert géostationnaire deux satellites de communications. Avec ce vol, Ariane 5 signe le 51e succès consécutif depuis 2003.

Dans le ciel guyanais, la trajectoire du lanceur Ariane 5 quelques secondes après son décollage. © 2012 Esa-Cnes-Arianespace/Optique vidéo du CSG-S. Martin

Pour le 65e lancement de l'année, le quatrième pour une Ariane 5 ECA et le cinquième d'une Ariane 5 si l'on tient compte du lancement de l'ATV-3 Edoardo Amaldi (dont la séparation avec l'ISS a été réalisée vendredi soir), le lanceur européen a mis sur une orbite de transfert géostationnaire les satellites Astra 2F et GSTA-10.

Le lanceur a décollé du Centre spatial guyanais vendredi soir à 23 h 18, heure française. Trente et une minutes plus tard, les deux satellites étaient séparés sur leurs orbites respectives avec une très grande précision, au regard des paramètres de la mission. Les mesures indiquent en effet un périgée de 249,7 km (égal à celui visé), un apogée de 35.938 km pour 35.933 visés et une inclinaison de 6,00 ° (égale à celle prévue).

Décollage d'Ariane 5 V209. © Esa-Cnes-Arianespace/Optique vidéo du CSG-S. Martin

Avec une performance totale de 10.178,7 kg, le record de performance atteint lors du tir précédent était proche. Le 2 août dernier, les 6.094 kg d'Intelsat 20 et les 3.311 kg d'Hylas-2, représentaient une masse totale à lancer de 10.183 kg ! Ce gain de performance a été rend possible par :

  • l'ensemble des travaux réalisés lors du Performance Improvment Plan qui ont permis de réduire différents conservatismes initiaux sur l'ensemble du lanceur à partir de l'expérience et de l'analyse des 35 premiers vols Ariane 5 ECA ;
  • l'utilisation des caractéristiques spécifiques des étages constituant ce lanceur.

Ariane 5 : une qualité de service indéniable

Pour Ariane 5, il s'agit du 51e succès consécutif depuis 2003, une réussite à souligner. Lancement à l'heure, précision remarquable de la mise à poste et adaptabilité du lanceur aux charges utiles : face à l'arrivée sur le marché de SpaceX, Arianespace, numéro un en matière de transport spatial, ne manque de faire valoir son expérience. Malgré la signature de nombreux contrats de lancement, SpaceX n'a pour le moment réalisé aucun lancement sur l'orbite de transfert géostationnaire.

Le prochain vol d'une Ariane 5 est prévu en novembre avec le lancement des satellites Eutelsat 21B/W6A et Mexsat-3 pour le compte du Secretaria de Comunicaciones y Transportes de Mejico.

Cela vous intéressera aussi