Le régime cétogène repose sur une alimentation riche en lipides et excluant les glucides. © sewcream, Fotolia

Santé

Régime cétogène : danger ou bienfait pour la santé ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , régime cétogène , danger des régimes

Très la mode, le régime cétogène ou régime « low carb » repose sur une alimentation excluant quasiment tous les glucides. Certains le parent de tous les bienfaits, mais est-il vraiment sans risque pour la santé ?

Le régime cétogène s'appuie sur une alimentation très riche en lipides (70 % à 90 %) et pauvre en glucides (5 % à 15 %), soit des proportions quasiment inversées par rapport à une alimentation classique (25 % à 35 % de lipides et 45 % à 55 % de glucides). L'apport en protéines demeure, lui, inchangé. Privé de glucides, sa source d'énergie habituelle, le corps se met à dégrader les graisses dans le foie via la cétogenèse, qui produit alors des corps cétoniques. Pour activer cette voie énergétique alternative, il faut environ trois jours de régime pauvre en glucides (moins de 50 g/j).

Comment suivre un régime cétogène ?

En pratique, le régime cétogène se traduit par une alimentation essentiellement composée de légumes pauvres en glucides (épinards, laitue, champignons...), de fromage, d'oléagineux (noix et graines), d'huile, de beurre, de viande, de poisson et d'œufs. Sont totalement interdits les produits sucrés, les céréales, les légumineuses, les biscuits, les fruits, le pain et les laits végétaux. Il faudra ainsi troquer la tartine pain-confiture pour une omelette à l'huile d'olive avec du concombre. Le temps d'adaptation au régime cétogène est assez difficile, l'état de cétose entraînant dans un premier temps nausées et fatigue.

Un régime cétogène comporte 70 % à 90 % de lipides et exclut tous les produits sucrés. © azurita, Fotolia

Les bienfaits du régime cétogène

Développé à l'origine pour les personnes épileptiques, le régime cétogène est aujourd'hui paré de toutes les vertus : il ralentirait les maladies neurodégénératives (Alzheimer et Parkinson), permettrait de lutter contre le diabète et le cancer et augmenterait même l'espérance de vie, selon différentes études. Le régime cétogène entraînerait également une perte de poids et une réduction du cholestérol supérieure à celle obtenue avec un régime allégé en graisse. D'autres études montrent qu'il est susceptible de faire descendre le niveau de concentration de glucose sanguin (HbA1c) en dessous du seuil de diabète. Ce régime était d'ailleurs le traitement principal du diabète avant l'apparition de l'insuline dans les années 1920. De nombreux sportifs pratiquent également le régime cétogène pour améliorer leurs performances et leur récupération.

Les dangers du régime cétogène

Néanmoins, on ne connaît pas les effets à long terme d'un régime cétogène. Un régime durablement déséquilibré induit en effet des carences en vitamines et minéraux et des risques de troubles cardiaques ou métaboliques. Un état d'acidose métabolique continu entraîne également une déminéralisation et un risque accru de déshydratation. Enfin, des taux élevés de corps cétoniques peuvent provoquer des insuffisances rénales voire des œdèmes cérébraux. Au final, il apparaît que la réponse physiologique à ce type de diète est très différente selon les individus. Certains seraient ainsi plus sensibles à un haut ratio sucre/graisse quand d'autres, par exemple les personnes ayant un haut niveau de résistance à l'insuline, retirent un meilleur résultat avec un régime pauvre en carbohydrates.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !