Une partie du pays est en alerte orange pour la canicule et de fortes chaleurs sont annoncées pour la semaine, en France métropolitaine. Les personnes les plus fragiles en particulier doivent rester vigilants face au risque de coup de chaleur et de déshydratation.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les prévisions météo de 2050 seraient-elles déjà devenues réalité ? À quoi pourrait ressembler le bulletin météo en 2050 ? En partenariat avec l’OMM, l'Organisation Météorologique Mondiale, une simulation avait été réalisée à l'occasion de la COP 20, en 2014, et diffusée par Météo France. Les études menées depuis n'ont guère changé les prédictions. En juillet 2019, la France connaît sa deuxième canicule. Record absolu à Paris le 25 juillet et record absolu dans la métropole fin juin 2019 avec 46 °C. Du jamais vu !

En ce début de semaine, MétéoMétéo France annonce que les fortes chaleurschaleurs vont se poursuivre dans une grande partie de la France. Par ces temps caniculaires, il est important de veiller aux personnes fragiles qui risquent la déshydratation. Sachez en reconnaître les premiers signes évocateurs afin de réagir rapidement.

Les causes de la déshydratation

L'organisme d'un adulte est constitué d'environ 60 % d'eau. Celle-ci est continuellement éliminée sous forme d'urine, de transpirationtranspiration et aussi par la respiration. Aussi, c'est pourquoi ces pertes doivent être compensées par des apports en eau de boisson et en eau des aliments. La déshydratationdéshydratation se produit lorsque les pertes de l'organisme ne sont pas suffisamment compensées par les apports. Il manque alors d'eau et des sels minérauxminéraux nécessaires à son fonctionnement. Les pertes excessives d'eau peuvent être liées à une diarrhéediarrhée, des vomissements, des maladies (diabètediabète), des médicaments (laxatifs, diurétiquesdiurétiques) ou à une transpiration excessive en cas de canicule.

Certaines personnes risquent plus que d'autres la déshydratation :

  • les bébés : leur organisme est riche en eau et chez eux la perte peut être rapide, entraînant une baisse de poids de l'ordre de 10 %,
  • les personnes âgées qui sont moins sensibles à la soif,
  • les personnes souffrant de maladies chroniques comme le diabète.

Les signes évocateurs d’une déshydratation

De manière générale, la déshydratation se manifeste par la soif et une sensation de bouche sèche. Quand elle s'aggrave, la peau devient sèche, pâle et froide, le patient souffre de malaises, maux de tête, vertiges, son rythme cardiaque est rapide, ses yeuxyeux enfoncés. Il peut alors paraître faible ou agité.

Les bébés sont particulièrement à risque pour la déshydratation. © shcherban, Fotolia

Les bébés sont particulièrement à risque pour la déshydratation. © shcherban, Fotolia

Chez le nourrisson, il faut être particulièrement vigilant en cas d'apparition des signes suivants, avant l'âge de six mois :

  • le bébé dort beaucoup et manque d'énergieénergie ;
  • son comportement n'est pas habituel, il se plaint ;
  • il a le teint pâle et les yeux cernés ;
  • sa respiration est rapide
  • les fontanellesfontanelles sont déprimées ;
  • il vomit ;
  • sa perte de poids est supérieure à 5 %...

Quels sont les bons gestes à adopter en cas de déshydratation ?

Si la déshydratation est bénigne et concerne l'adulte, il faut qu'il se repose, porteporte des vêtements légers, se rafraîchisse (grâce à un vaporisateur, un bain...) et boive. De l'eau légèrement sucrée ou un bouillon de légumes peuvent être conseillés. Chez les enfants et bébés, une solution de réhydratation peut être utilisée. Ces sachets sont vendus en pharmacie.

Une déshydratation importante nécessite un recours aux urgences médicales. Appelez votre médecin, voire le 15 ou le 112.