Lors de fortes chaleurs, la prise de certains médicaments augmente les risques de déshydratation ou d’hyperthermie. D’autre part, leur effet peut être diminué ou retardé.

Cela vous intéressera aussi

Avec les fortes chaleurschaleurs, la prise de certains médicaments présente des risques pour la santé. D'autres peuvent aggraver les effets de la chaleur : prendre de l'aspirineaspirine ou du paracétamol pour traiter une insolation peut ainsi causer de graves atteintes rénales chez les personnes souffrant d'insuffisance hépatique.

Les médicaments susceptibles d’entraîner une déshydratation...

En favorisant l'élimination d'eau ou en altérant le fonctionnement du foie, ces médicaments augmentent le risque de déshydratation :

  • diurétiques ;
  • AINS (aspirine > 500 mg, ibuprofèneibuprofène) ;
  • paracétamol ;
  • antibiotiques de la famille des sulfamides ;
  • sels de lithiumlithium ;
  • anti-arythmiques ;
  • anti-épileptiques ;
  • antidiabétiques (biguanidesbiguanides) ;
  • médicaments contre le cholestérolcholestérol (statinesstatines).

...et ceux susceptibles d’entraîner une hyperthermie

Ces médicaments peuvent dérégler le thermostatthermostat central de l'organisme ou empêcher l'évacuation de chaleur (par la transpirationtranspiration notamment) : 

  • neuroleptiques ;
  • certains antidépresseurs (IRS et IRSNA) ;
  • médicaments contre la migraine (triptans, pizotifène, dérivés de l'ergot de seigle) ;
  • certains opiacés (dextrométorphane, tramadol) ;
  • antihistaminiques de première génération ;
  • médicaments anti-Parkison ;
  • certains bronchodilatateursbronchodilatateurs (tiotropium) ;
  • atropine et collyres atropiniques ;
  • certains antalgiquesantalgiques (néfopam) ; 
  • mal des transports (scopolamine) ;
  • bêtabloquants ;
  • hormones thyroïdiennes.
Certains médicaments à voie orale ou cutanée sont photosensibilisants : ils peuvent provoquer brûlures ou allergies. © rufar, Fotolia.com
Certains médicaments à voie orale ou cutanée sont photosensibilisants : ils peuvent provoquer brûlures ou allergies. © rufar, Fotolia.com

La chaleur peut également accentuer la somnolence induite par certains médicaments ou provoquer un malaise par une chute de la pression artériellepression artérielle (anti-hypertenseursanti-hypertenseurs). Enfin, méfiez-vous du soleilsoleil : certains médicaments photosensibilisants (antibiotiquesantibiotiques, diurétiquesdiurétiques, anti-ulcéreux, antidépresseurs, pommade antiseptiqueantiseptique ou fongicidefongicide...) peuvent entraîner des réactions cutanées de type brûlure ou allergie.

Pour autant, il est déconseillé d'arrêter son traitement sans avis médical. Un petit coup de fil à son médecin accompagné éventuellement d'examens complémentaires permettra de connaître l'attitude à suivre.