L'application anti-Covid britannique aurait permis d'éviter 600.000 cas

Classé sous :Epidémie , Covid-19 , TousAntiCovid

Pour tous ceux qui sont encore réticents à télécharger l'application TousAntiCovid, une étude anglaise devrait finir de les convaincre. Menée par des chercheurs d'Oxford, elle montre que 600.000 cas ont pu être évités grâce à l'application britannique de traçage nommée NHS COVID-19. Téléchargée par 21,63 millions de personnes, l'application a envoyé 1,7 million de demandes d'isolement entre septembre 2020 et fin décembre. D’après les modélisations de ces chercheurs, chaque augmentation de 1 % de son utilisation entraîne une réduction du nombre de cas de 2,3 %.

« L'isolement, comme le signalement des contacts à risque, est essentiel pour stopper la diffusion du virus, et l'application est le meilleur moyen d'y arriver », assure le ministre de la Santé britannique Matt Hancock. Si le taux d'adoption en Angleterre est relativement bon (32 %), il atteint péniblement les 20 % en France. Quelque 132.000 cas de Covid-19 y ont été déclarés, pour un total de 74.000 notifications de cas contacts. La réussite du traçage numérique n'a cependant pas évité au Royaume-Uni de connaître un vague de contamination catastrophique. Preuve que la fameuse technique du tester-tracer-isoler n’est pas non plus la solution miracle.

L’application anti-Covid britannique a été téléchargée 21,63 millions de fois. © capture Apple Store
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] « Les super-propagateurs », qui sont-ils et comment influencent-ils la diffusion du coronavirus ?  Le coronavirus continue de se propager et l'apparition successive de clusters localisés fait craindre un retour du virus à une plus grande échelle... Les "super-contaminateurs" sont-ils à l'origine de cette pandémie ?