La perte de l'odorat est l'un des symptômes les plus fréquents de la Covid-19, et elle se prolonge parfois pendant plusieurs mois. À quoi est-elle due ? Combien de temps cela peut-il durer ? Et comment retrouver plus rapidement son cinquième sens ? Tout ce qu’il faut savoir sur l’anosmie et la Covid.

Cela vous intéressera aussi

Jusqu'à 70 % des patients atteints de Covid-19Covid-19 souffrent d'une perte modérée ou sévère de l’odorat, selon une étude menée par le docteur Jérôme Lechien, ORL à l'hôpital Foch de Suresnes. Cette étude, qui suit depuis le mois de mars une cohorte de 2.500 patients recrutés dans 18 hôpitaux européens montre que la perte d'odoratodorat dure en moyenne 22 jours, mais que 6 % des patients n'ont toujours pas retrouvé leur sens six moins après la maladie.

Comment s’explique la perte d’odorat ?

On ne connaît pas encore exactement la cause de ce symptôme, appelé anosmie. On a d'abord pensé que le virusvirus infectait les neurones olfactifs, mais il semble que les atteintes du cerveaucerveau soient très rares. Une des principales hypothèses est l'infection des cellules de l'épithéliumépithélium nasal qui supportent les neurones olfactifs. Des chercheurs italiens ont également remarqué que la perte d'odorat correspond à une augmentation d'une moléculemolécule pro-inflammatoire appelée interleukine-6. On observe aussi des différences entre les sexes (les femmes sont moins touchées que les hommes) et les ethnies, ce qui suggère une cause génétiquegénétique.

6 % des patients atteints de Covid-19 n’ont pas retrouvé l’odorat six moins après la maladie. © Microgen, Adobe Stock
6 % des patients atteints de Covid-19 n’ont pas retrouvé l’odorat six moins après la maladie. © Microgen, Adobe Stock

Perte d’odorat : des conséquences parfois graves

Même si la perte d'odorat peut paraître un symptôme relativement anodin, elle est très handicapante dans la vie de tous les jours. Car la perte d’odorat entraîne aussi généralement la perte et l'altération du goût : les patients se plaignent que toute nourriture a « un goût de carton » et que certains aliments ont une saveur dégoûtante. L'anosmie peut même avoir des conséquences beaucoup plus graves. Une étude de 2014 a montré que les personnes atteintes d'anosmie sont deux fois plus à risque de consommer de la nourriture avariée, d'être intoxiquées par une fuite de gazgaz ou exposées à un départ de feufeu. La perte d'odorat peut également entraîner une carencecarence nutritionnelle.

Quelles sont les chances de retrouver son odorat ?

Plus on recouvre tôt son odorat, plus les chances d'un retour à la normale sont grandes. « Dans la perte d'odorat persistante due à la grippegrippe, après six mois, il n'y a plus que 30 à 50 % de chance de guérisonguérison spontanée », témoigne Carol Yan, rhinologue à l'université de Californie à San Diego, dans le magazine Pour la Science. Il y a bien eu des cas de guérison après deux ans, mais au-delà, « la capacité de régénération est entravée et les chances de guérison sont malheureusement assez minces », prévient la scientifique.

Comment retrouver l’odorat ?

Dans la phase aiguë, un traitement anti-inflammatoire peut être prescrit. Carol Yan recommande par exemple l'irrigationirrigation des sinus avec du budésonide, un puissant stéroïdestéroïde local dont une étude de l’université de Stanford a montré qu'il améliorait les résultats chez des personnes ayant perdu leur odorat pendant plus de six mois après une grippe. Mais de l'aveu même de la rhinologue, les résultats ne sont pas faramineux.
 

Pour la plupart des patients, le principal traitement consiste à « entraîner » son odorat, avec par exemple des huiles essentielleshuiles essentielles, des savons, un loto des odeurs ou en goûtant différentes saveurs (chocolat, pamplemoussepamplemousse, menthe...). « Entraînez-vous plusieurs fois par jour à associer les odeurs en sentant le café tout en regardant la tasse, conseille par exemple Jérôme Lechien. Même si vous ne sentez rien au départ, cela permet à votre système olfactif de recapter les odeurs et de créer une association dans le cerveau ». Les fruits et légumes, riches en antioxydantsantioxydants, ou les vitamines B9 et B12, permettraient également de mieux récupérer son odorat.

L'association anosmie.org a quant à elle a mis au point une application appelée « Covidanosmie.fr » pour retrouver plus vite le sens de l'odorat. Élaborée en collaboration avec des médecins, elle s'utilise avec un kit d'huiles essentielles (en vente via le site) et offre un suivi personnalisé et des conseils de spécialistes.

Voir aussi

Télécharger l'application TousAntiCovid