Les fongicides sont des agents qui permettent de lutter contre les attaques de champignons en tout genre. © Kasman, Pixabay License

Planète

Fongicide

DéfinitionClassé sous :botanique , fongicide , pesticide

On appelle fongicide, un produit phytosanitaire, naturel ou de synthèse, qui contrôle, repousse ou tue les champignons susceptibles de se développer sur les plantes. Les fongicides, qui entrent dans la catégorie des pesticides, permettent ainsi de lutter contre la survenue de maladies cryptogamiques comme le mildiou, le botrytis, l'oïdium, la rouille ou tout simplement les moisissures. Parmi les fongicides les plus connus, on peut citer la bouillie bordelaise. À base de cuivre, elle a été inventée dans les années 1880.

Il faut distinguer les fongicides de contact et les fongicides systémiques. Les premiers pénètrent dans la plante par la cuticule, mais ne circulent pas dans la plante. Les seconds entrent dans la plante et sont ensuite diffusés par la sève. Les premiers, à base de cuivre notamment, de soufre ou de produits soufrés, sont efficaces sur tous les types de champignons. Malheureusement, ils s'avèrent particulièrement toxiques pour l'Homme et son environnement. Ils doivent être employés avec modération. Les seconds sont plus spécialisés et s'utilisent en moindre quantité. Ce sont par exemple le bénomyl ou l'imazalil que l'on emploie pour traiter bananes, agrumes ou encore pommes de terre.

Certaines plantes jouissent de propriétés antifongiques naturelles. On peut ainsi fabriquer des fongicides à partir de décoctions d’ail, de prêle des champs — ici en photo — ou d’absinthe. © Safff, Pixabay License

Des stratégies de lutte différentes

Lorsque l'on recourt à des fongicides, différentes stratégies peuvent être mises en œuvre :

  • Un traitement préventif peut, par exemple, être appliqué sur les semences.
  • Un traitement curatif peut venir perturber le cycle métabolique du champignon ou bloquer sa division cellulaire.

Mais pour éviter au maximum d'avoir à faire appel à des fongicides de synthèse, souvent néfastes pour l’environnement, certaines précautions peuvent être prises. Par exemple, éviter de trop arroser, les champignons se développant particulièrement dans l'humidité. Ou encore, espacer et ventiler suffisamment les plants pour ne pas créer une atmosphère confinée que les champignons apprécient.

Sachez par ailleurs que certaines plantes présentent des propriétés antifongiques naturelles. On les qualifie de fongicides bio. Ainsi, contre l'oïdium et le mildiou, la prêle des champs peut constituer un excellent remède ou même un traitement préventif efficace. Idem pour l'ortie qui aide par exemple à protéger la vigne ou les cultures potagères. Ou encore le lait non pasteurisé qui fait jouer ses acides aux propriétés antiseptiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi