Cela vous intéressera aussi

Les antifongiques (ou antifungiques) tirent leur nom du latin fungus qui signifie champignons. Ce sont donc des médicaments capables de traiter les mycosesmycoses, c'est-à-dire les infections provoquées par des champignonschampignons microscopiques.

Comment agissent les antifongiques ?

Un antifongique agira :

  • soit en s'attaquant directement à la paroi fongique, provoquant ainsi la mort de la cellule (action fongicidefongicide) ; 
  • soit en bloquant la division cellulaire, arrêtant ainsi la reproduction des champignons (action fongistatique).

Il faut distinguer les antifongiques locaux des antifongiques systémiquesantifongiques systémiques. Le plus souvent, les mycoses sont localisées au niveau de la peau, des cheveux, d'une muqueusemuqueuse... L'utilisation d'un antifongique sera dans ce cas le plus souvent locale, sous forme de crème ou de poudre... Dans d'autres cas, si la mycose est moins « accessible » (située sous un ongleongle par exemple), le traitement local pourra être complété par un autre, sous forme injectable ou par voie orale.

Les mycoses profondes quant à elles touchent majoritairement des personnes ayant un système immunitairesystème immunitaire affaibli : les patients greffés, atteints d'une affection telle que le VIH/Sida, ou encore certains héroïnomanes. Elles peuvent aussi survenir en cas d'intolérance à certains antibiotiquesantibiotiques ; les traitements de ces atteintes font appel à des médicaments utilisables par voie orale ou injectable.

Source : Principes de médecine interne, TR Harrison, éd. Flammarion