Santé

La peau, une vraie ménagerie de champignons

ActualitéClassé sous :biologie , peau , organe

Si les bactéries de la peau ont été largement étudiées, on connaît en revanche peu de choses sur les champignons qui habitent cet organe. Grâce à des techniques de séquençage, une équipe américaine a pu révéler la grande variété des micro-organismes fongiques qui peuplent la peau.

Les pieds renferment une grande diversité de champignons. Les auteurs ont identifié 80 genres différents sur les talons ! © Jo Dasson, Flickr, cc by nc nd 2.0

La peau abrite une grande diversité de microbes qui participent au maintien de notre santé. Ils nous aident à préserver l'hydratation de notre épiderme et à combattre les différents pathogènes qui cherchent à pénétrer dans l'organisme lors d'une blessure. Alors que plusieurs études ont permis d'élargir les connaissances scientifiques sur les bactéries de la peau, on dispose de moins de connaissances sur la variété et le rôle des champignons dans cet écosystème.

Or, depuis cette dernière décennie, en France, les infections fongiques ont considérablement augmenté : les cas de candidoses et aspergilloses invasives se sont accrus respectivement d'environ 7,8 % et 4,4 % chaque année, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS). Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette progression, comme l'augmentation du vieillissement de la population, ou encore l'intensification des traitements immunosuppresseurs et des opérations chirurgicales. D'après une étude épidémiologique, près de 36.000 cas de mycoses invasives ont été recensés entre 2001 et 2010, conduisant à la mort de presque 10.000 personnes en France.

Des cellules fongiques (en bleu clair), et des bactéries (en rose) entourent un poil humain. Image obtenue par microscope à fluorescence. © NHGRI

Au vu de cette recrudescence, il devient impératif de mieux étudier et comprendre le microbiote fongique de la peau. Des chercheurs du National Human Genome Research Institute (NHGRI) se sont attelés à cette tâche. Grâce à des techniques de séquençage, ils ont identifié une grande diversité de populations de champignons présentes sur la peau. Cette étude a été publiée dans la revue Nature.

Les pieds renferment 80 genres de champignons différents

Les chercheurs ont collecté des échantillons provenant de dix personnes saines. Les prélèvements ont été réalisés sur 14 zones du corps fréquemment infectées par des champignons, telles que les pieds, les mains et les plis des bras. Par des techniques de séquençage, ils ont mis en évidence la présence de plus de 80 genres de champignons différents appartenant à deux embranchements, les basidiomycètes et les ascomycètes. Le genre le plus représenté est celui des Malassezia, que les scientifiques ont retrouvé dans 11 des 14 endroits du corps étudiés.

Sans surprise, les pieds sont le lieu privilégié de la croissance d'un grand nombre de champignons. Les auteurs ont trouvé 80 genres différents sur les talons, 60 sur les ongles et 40 entre les orteils ! Le reste du corps en est beaucoup moins riche. Les plis du bras, l'intérieur de l'avant-bras et la paume de la main, qui contiennent pourtant un taux élevé de bactéries, renferment entre 18 et 32 genres de micro-organismes fongiques. Les zones les plus pauvres sont le dos, le cou, les oreilles et les sourcils qui abritent moins de 10 genres différents.

Cette étude a permis d'établir une description plus globale du microbiote de la peau. Grâce à ces précieuses informations, les scientifiques espèrent pouvoir combattre plus facilement les infections liées à cet organe.

Cela vous intéressera aussi