Il est parfois difficile de se débarrasser de la mycose des pieds car elle peut prendre plusieurs formes et tend à récidiver. Il faut donc savoir reconnaître les différents symptômes pour un traitement approprié.

Cela vous intéressera aussi

Il existe de nombreuses formes de mycose des pieds. Parmi les symptômessymptômes, on peut citer :

  • Les mycoses interorteils, notamment dans le dernier espace interorteil, appelé pied d'athlète. Elle se caractérise le plus souvent par des démangeaisonsdémangeaisons, une fissure, une desquamation et un aspect blanc macéré de la peau.
  • La dermatophytie plantaire, caractérisée par un aspect sec et « farineux » de la peau, qui tend à desquamer.
  • L'atteinte des onglesongles : onychomycose, provoquant le plus souvent des taches blanches et un ongle épaissi, jaunâtre, friable.
  • La dyshidrose, c'est-à-dire l'apparition de petites cloques d'eau qui démangent et sont souvent une conséquence de la mycosemycose sous-jacente.
Vue au microscope d’une mycose du pied. © Ecorahul, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Vue au microscope d’une mycose du pied. © Ecorahul, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Traitements des mycoses des pieds

Les traitements requièrent l'emploi d'antifongiquesantifongiques en crèmes, lotions, poudres... prescrites par le médecin. Ce dernier choisira souvent une formulation en poudre ou lait pour les espaces interorteils, en vernisvernis pour les ongles ou en crème pour la plante des pieds...

Le traitement des facteurs locaux favorisants de la mycose est prépondérant : il s'agit de la macération (porter des chaussettes en coton, lutter contre la transpirationtranspiration des pieds) et de l'humidité (séchez soigneusement les plis entre les orteils après la toilette...).

Enfin, on recommande d'éviter de marcher pieds nus dans les espaces publics (piscines, vestiaires, douches collectives...) afin d'éviter de se contaminer.