Les troubles du comportement alimentairetroubles du comportement alimentaire sont de plus en plus nombreux. L'anorexieanorexie et la boulimieboulimie deviennent les fléaux de nos adolescents et de nos adolescentes souvent confrontées de plus en plus jeunes à des images de jeunes filles très maigres présentées comme très belles. On m'a récemment demandé de commenter les mensurations et alimentation de 12 mannequins.

La dictature de l'image ! © Weixx Fotolia
La dictature de l'image ! © Weixx Fotolia

Les mannequins, ces jeunes femmes (jeunes filles pour beaucoup qui ont moins de 18 ans) n'ont pas un poids normal puisque toutes ont un indice de masse corporelleindice de masse corporelle (IMC) trop bas, en dessous de 17 voir 16. À peine sorties de l'adolescenceadolescence, elles mesurent environ 1,80 mètre, ce qui est beaucoup plus que la taille moyenne des jeunes Françaises aujourd'hui plus proche de 1,65 m (http://www.ifth.org/mensuration/actualites.asp).

Les mannequins ne sont pas nous !

Même avec cette taille importante et en faisant du sport, la plupart des mannequins grignotent des quantités insuffisantes de nourriture afin de rester aussi maigres que possible. Ce sont les références beauté, les icônesicônes glacées présentées dans les magazines.

Dans un même temps, nos adolescentes sont soumises aux pressionspressions très fortes d'une société de consommation qui les encourage à dépenser leur argentargent de poche dans du fast-food bon marché (mais engraissant) et dans des produits « de beauté » plutôt que dans des aliments de grande valeur nutritionnelle mais plus chers. Dans cette société où l'image est reine, les vendeurs de régime vite faits-bien faits se multiplient, les médicaments miracles promettant moins 3 kg en 1 semaine et les crèmes onéreuses qui nous transforment en déesse aussi. Et nos adolescents ne savent plus manger, n'aiment plus leur corps, se privent, se rendent malades.

Il faut guider les enfants dans leur choix.
Il faut guider les enfants dans leur choix.

Le régime qui frustre et déséquilibre l'alimentation est mauvais pour la santé

Le plus souvent, ceux et celles qui ont suivi un régime reprennent, dès qu'ils relâchent leurs efforts, non seulement tout le poids perdu mais souvent des kilogrammeskilogrammes supplémentaires. Ainsi, nombreuses sont les personnes qui se mettent au régime régulièrement puisque tout aussi régulièrement elles reprennent leur poids et plus encore. Ces régimes sont une approche inefficace et dangereuse des problèmes de surpoidssurpoids.

 

Attention aux régimes.
Attention aux régimes.

Pourquoi cet échec ?

À cause de la chute du métabolismemétabolisme de base et de trop de frustration ! Si vous suivez un régime alimentaire restreint en caloriescalories et en éléments nutritifs fondamentaux, après quelque temps, vous allez effectivement perdre du poids. Le problème est que cette réduction de nourriture est ressentie par le corps comme une agression et par l'esprit comme une frustration. Étant subitement privé, l'organisme abaisse son métabolisme de base pour consommer le moins de calories possible et assurer ainsi la survie des fonctions vitales. Plus la restriction calorique est sévère, plus le métabolisme de base ralentit. Tant que la période de régime, donc de privation, se poursuit tout va plus ou moins bien. Mais las d'être frustrée, la personne au régime recommence à un moment donné à manger un peu plus. Dès que la restriction se relâche, l'organisme qui brûle plus lentement les calories reprend rapidement le poids perdu. La fontefonte de la masse musculaire favorise la prise de poids excédentaire. Cela explique que très souvent, on se retrouve en fin de compte avec encore plus de graisses qu'avant le déclenchement des hostilités. Les choses vont de mal en pispis au fur et à mesure des régimes. C'est le fameux effet « yoyo » !

Image du site Futura Sciences

Que faire ? S'aimer, retrouver le plaisir de manger, apprendre à bien manger, à suffisamment bouger.... La suite dans la méthode MBO : Manger, bouger, oublier les régimes !