« Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ? » disaient certains de mes professeurs. « Il faut lire les étiquettes ! »

Trop de surchage en sucres. © Sponchia, Pixabay, DP
Trop de surchage en sucres. © Sponchia, Pixabay, DP

Différents types de farine.

Différents types de farine.

Ils avaient déjà raison à la fin du XXe siècle. C'est de plus en plus indispensable aujourd'hui. Si vous lisez les étiquettes, vous découvrirez par exemple que tous les biscuits apéritifs sont désormais faits à base de farine blanche, de sucressucres de toutes sortes, de colorants et additifs divers, et de graisses végétales hydrogénées pires pour nos coronaires et notre système nerveux que les graisses saturées du saindoux. Pourquoi ces graisses végétales hydrogénées ? Parce qu'elles sont meilleur marché que les graisses traditionnelles de nos pays. On cultive dans des contrées lointaines (Océanie par exemple) des palmes de façon intensive (sans se préoccuper des effets terribles de la déforestationdéforestation), on importe leur huile, et pour la rendre encore plus stable (donc consommable plus longtemps), on lui ajoute quelques hydrogèneshydrogènes mal placés. Tant pispis pour le consommateur si cela augmente ses risques de développer des maladies puisque cela augmente aussi les bénéfices financiers de certains.

Image du site Futura Sciences

Donc : lire les étiquettes ! Se méfier de tous les composants dont on ne connaît pas le nom. C'est mauvais signe. Vous savez bien qu'un biscuit cela se fait avec de la farine, du sel et du beurre, voire de l'huile d'olive, colza ou tournesoltournesol. Point. Les E, les produits vaporisés ou hydrogénés, et tous les ...ates, ne sont pas bienvenus dans le système digestif du consommateur averti. Dans ce sens, il est bon de se rappeler que les allergiesallergies alimentaires potentiellement mortelles sont en progression constante chez les enfants. La multiplication des produits allergisants ou irritants (colorants, conservateurs, pesticidespesticides, additifs) dans les aliments en est une des causes très probables.

Attention aux pesticides.

Attention aux pesticides.

Notre organisme et notre système digestif se sont construits au cours des millénaires 

L'alimentation humaine a peu changé pendant toute l'évolution de l'Homme moderne (Homo sapiens) puis, tout à coup, au cours du siècle passé, des changements majeurs liés à l'industrialisation de l'agricultureagriculture et à la commercialisation intensive ont apporté des bouleversements dans les apports alimentaires. La publicité aidant, nous avons mangé de plus en plus de produits auxquels notre organisme n'est toujours pas habitué en grandes quantités. Les changements génétiquesgénétiques sont beaucoup plus lents à se mettre en place que les changements économiques ! Alors, pour rester en bonne santé, mieux vaut respecter les apports dont notre corps a besoin et ceux qu'il sait gérer. En d'autres termes, n'oublions pas qui nous sommes et nous saurons ce que nous devons manger !

Une pêche sportive aujourd'hui délaissée.

Une pêche sportive aujourd'hui délaissée.