Dans le cadre d’un régime amincissant, la mesure du tour de taille peut être plus intéressante que celle du poids : elle permet de se rendre compte de la perte de graisses abdominales. © Pressmaster, Shutterstock

Santé

Perdre de la graisse et perdre du poids : quelle différence ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , graisse , poids

Maigrir, d'accord, mais alors, mieux vaut perdre de la graisse plutôt que du muscle. Comment s'y prendre ?

L'organisme contient de l'eau, des organes, des muscles, de la graisse... Lorsque l'individu maigrit, il peut perdre de la graisse, mais aussi du muscle. Pour éviter de perdre du muscle, il est important de faire de l'exercice physique.

Toutefois, en faisant de l'exercice, l'organisme peut gagner en muscle et ne pas forcément perdre de poids car le muscle est plus dense que la graisse. C'est pourquoi la mesure du tour de taille peut être un indicateur plus intéressant que le poids.

Grâce à une balance à impédancemétrie, il est possible de connaître la composition de son organisme en graisses et de mesurer son évolution. Chez un homme de poids normal, la masse de graisse représente environ 15 % à 20 % du poids, alors que chez les femmes, cette proportion est d'environ 25 % à 30 %.

Sport et protéines pour garder du muscle

De manière générale, pour prendre du muscle, il faut faire de l'exercice et consommer des protéines, qui peuvent être trouvées dans l'alimentation (protéines animales ou végétales) ou dans des compléments alimentaires.

La dépense énergétique dépend de différents paramètres comme le sexe, l'âge, l'activité pratiquée, la masse maigre de l'individu... Grâce au sport, l'organisme peut gagner en muscle ; comme la masse musculaire influence le métabolisme de base (au repos), plus l'organisme est musclé, plus le métabolisme de base augmente.

Enfin, certains compléments alimentaires sont commercialisés comme « brûleurs de graisse ». Ils consistent à activer la lyse des lipides dans les cellules graisseuses (les adipocytes), en augmentant le métabolisme de base de l'organisme.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview 5/5 : excès ou absence de viande consommée sont-ils néfastes ?  Les régimes végétariens sont à la mode, mais quelles sont les conséquences de la suppression de la viande de l'alimentation ? Existe-t-il des risques? Nous avons posé la question à une nutritionniste, Béatrice de Reynal.