L’insuffisance respiratoire se traduit par une dyspnée et une cyanose. © RFBSIP, Adobe Stock
Santé

Insuffisance respiratoire

DéfinitionClassé sous :maladies respiratoires , insuffisance respiratoire , dyspnée

L'insuffisance respiratoire est l'incapacité à assurer correctement l'oxygénation et l'élimination du CO2. Elle peut être passagère ou chronique lorsqu'elle persiste en état stable et sans amélioration.

Symptômes de l’insuffisance respiratoire

Le principal symptôme de l'insuffisance respiratoire est la dyspnée, qui se traduit notamment par une gène respiratoire et un essoufflement pour des gestes du quotidiens comme monter un escalier. À un stade plus avancé, la dyspnée peut survenir dans effort, voir la nuit pendant le sommeil.

D'autres signes sont parfois associés :

  • cyanose (coloration bleue des ongles et des lèvres due au manque d'oxygène)
  • œdèmes
  • confusion et somnolence dues à l'augmentation de l'acidité du sang (liée au taux élevé de CO2)
  • anxiété
  • tachycardie
  • transpiration

Causes de l’insuffisance respiratoire

Une insuffisance respiratoire peut avoir de nombreuses origines :

Complications de l’insuffisance respiratoire

L'hypoxémie (diminution de la quantité d'oxygène transportée dans le sang) engendre une vasoconstriction pulmonaire réflexe qui, lorsqu'elle devient chronique, entraîne une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Cette hypertension peut conduire à une défaillance cardiaque, qui est une des complications majeures de la BPCO.

Diagnostic de l’insuffisance respiratoire chronique

Le diagnostic de l'insuffisance respiratoire est posé à partir du tableau clinique et de la mesure de la quantité d’oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang.

On parle d'insuffisance respiratoire lorsque :

  • la pression partielle du sang en oxygène (PaO2) est inférieure à 60 mmHg
  • la pression partielle en dioxyde de carbone (PaCO2) est supérieure à 45 mmHg

Une radiographie du thorax et d'autres examens peuvent être prescris pour identifier la cause.

Traitement de l’insuffisance respiratoire

La prise en charge repose sur le traitement de la cause sous-jacente. Dans les cas de détresse respiratoire, le patient est mis sous oxygène et sous ventilation mécanique. L'oxygène peut être administré via un masque ou une sonde nasale placée sous les narines.

Une prise en charge multidisciplinaire est souvent proposée dans les insuffisances respiratoires chroniques, comprenant exercice physique adapté, rééducation fonctionnelle, programme nutritionnel et soutien psychologique.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !