L'Etna, en Sicile. © XtravanganT, Fotolia
Planète

Comment s'est formé le mont Etna ?

Question/RéponseClassé sous :Volcan , Etna , sicile
 

Le mont Etna, qui nous fascine par ses fréquentes éruptions, est associé à un contexte tectonique complexe, en lien avec la subduction de la plaque africaine sous la plaque eurasienne.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le métier de volcanologue  Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue et professeur à l'Université Paris-Saclay, nous explique les facettes du métier de volcanologue. 

Le mont Etna est certainement le volcan le plus connu d'Europe. Situé en Sicile, il est l'un des volcans les plus actifs au monde avec près de 80 éruptions durant le dernier siècle. Il culmine actuellement à 3.357 mètres d'altitude, ce qui en fait le volcan le plus haut d'Europe.

Il est classé dans les volcans rouges du fait de ses éruptions effusives. L'Etna émet en effet de grandes quantités de laves très fluides, qui peuvent être accompagnées par des explosions de grande ampleur. On parle d'éruptions de type strombolien. Le mont Etna est un volcan complexe, composé de plusieurs cratères. Cet énorme édifice volcanique est en réalité composé de plusieurs volcans ayant grandi les uns sur les autres.

Le volcanisme de l'Etna, tout comme celui des îles Éoliennes, serait associé à un processus de subduction bien que, dans le détail, tout ne soit pas si clair.

Le cratère du mont Etna en activité. © cattan2011, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Un contexte tectonique complexe

La mer Méditerranée est en effet un véritable puzzle tectonique. Dans cette région, se joue la confrontation entre deux grandes plaques tectoniques : la plaque africaine et la plaque eurasienne. C'est cette confrontation qui a notamment donné naissance aux Alpes. Dans la région de la Sicile, la plaque africaine entre en subduction et s'enfonce sous la plaque eurasienne.

Actuellement, la vitesse de convergence est de 5 mm/an et donne lieu à une sismicité régulière. Cette zone de subduction a d'ailleurs généré par le passé plusieurs séismes d'importance, comme le séisme de 1693, de magnitude Mw 7.3 ou le séisme de 1905 de magnitude Mw 7.0. La forte densité de population de la région en fait une zone à risque sismique élevé, notamment menacée par les tsunamis.

Représentation de l'Etna lors d'une éruption, en 1669. © Worldtraveller, Wikimedia Commons, domaine public

Or, les zones de subduction engendrent également un intense volcanisme en arrière de la fosse de subduction, donnant naissance à des volcans très actifs. On parle de volcanisme d'arc. Les volcans formant les îles Éoliennes, comme le Stromboli et le Vulcano, sont clairement associés à un arc volcanique. Cette série de volcan est située au nord de la Sicile. En comparaison, l'origine des laves de l'Etna est moins évidente et reste débattue car le volcan n'est pas situé directement au-dessus du plan de subduction. Le volcanisme de l'Etna pourrait notamment être associé à une zone de rift (d'extension), à un point chaud ou à la présence d'une fracture dans la croûte permettant l'acheminement du magma à partir d'une source plus lointaine associée à la zone de subduction.

Formation de l’édifice volcanique

Les premières éruptions de l'Etna ont été datées de plus de 500.000 ans. À cette période, le volcan en formation était immergé et situé dans le bassin situé au niveau de la fosse de subduction. Il y a 300.000 ans, les données montrent que la formation d'un plateau volcanique basaltique au niveau de la plaine alluviale de la rivière Simento. L'activité volcanique s'est intensifiée il y a 220.000 ans avec l'initiation d'un contexte d'extension tectonique. Cette phase a mené à la formation d'un volcan bouclier, caractérisé par des laves très fluides. L'édifice est alors plutôt allongé, avec un cône plat.

Au fur et à mesure, l'activité volcanique s'est concentrée sur la partie centrale du bouclier, au niveau de la position actuelle du volcan. Cette localisation a permis la construction de plusieurs stratovolcans successifs. Le système magmatique de l'Etna se stabilise dans son architecture actuelle il y a environ 60.000 ans.

La croissance de l'Etna a notamment été interrompue de manière épisodique par des explosions provoquant l'effondrement de sa caldeira, comme en 122 avant J.-C. Actuellement, le sommet est composé de cinq cratères, apparus en 1911, 1947, 1968, 1971 et 2007. Ce dernier est toujours en activité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !