Méditerranée : un cyclone de type tropical s'est formé entre la Grèce et la Sicile

Classé sous :météorologie , phénomène météorologique extrême , medicane

Ianos, c'est un cyclone de type tropical qui s'est formé en Méditerranée. Un medicane, comme disent les météorologues. Et très tôt ce matin du 18 septembre, il a touché les îles de l'ouest de la Grèce, les îles Ioniennes.

Même si les stations météorologiques y sont peu nombreuses, elles ont pu relever des rafales allant de 100 à 110 km/h. Des vitesses qui correspondent à l'équivalent d'une forte tempête tropicale.

Mais Ianos a surtout apporter des pluies torrentielles et soulevé une forte houle. Des vagues de six mètres ont été modélisées sur le littoral.

Pour l'heure ni mort ni blessé à déplorer. Mais tout de même des dégâts matériels conséquents. Et des coupures d'électricité qui empêchent la bonne circulation des informations météorologiques.

À partir de la soirée de ce vendredi, c'est la ville d'Athènes qui devrait être touchée. Et même si Ianos devrait perdre en puissance au fil de son périple, il pourrait finir comme le plus puissant medicane jamais enregistré.

Avec le réchauffement climatique, les scientifiques prévoient que les medicanes deviendront de plus en plus fréquents et de plus en plus puissants.

Le medicane Ianos tel que vu par un satellite de la Nasa ce jeudi 17 septembre au matin. © Modis, Terra, Nasa
Pour en savoir plus

Méditerranée : un cyclone de type tropical s'est formé entre la Grèce et la Sicile

Article de Nathalie Mayer paru le 17/09/2020

Un medicane -- la contraction de l'anglais mediterranean et hurricane --, c'est un fort cyclone de type tropical, un ouragan qui se développe dans le bassin Méditerranéen. Cela arrive. Et ce mercredi 16 septembre 2020, justement, c'est dans la région située entre la Sicile et la Grèce que le premier medicane de la saison 2020-2021 s'est formé. Il a été baptisé Ianos.

En cet après-midi du 17 septembre, les modèles prévoient que Ianos pourrait engendrer des rafales pouvant aller jusqu'à 200 km/h. Des rafales qui devraient toutefois se concentrer sur la mer. Le risque de fortes pluies sur les terres est en revanche important. Des accumulations de plus de 200 mm à 400 mm pourraient être observées.

Les experts craignent aussi la formation de vagues dont les hauteurs pourraient atteindre les cinq mètres.

La Grèce -- et plus encore l'ouest du pays -- a été placée en alerte météo rouge.

Le pays devrait être frappé ce vendredi 18 septembre alors que le processus de tropicalisation devrait atteindre son paroxysme. La température à 500 hPa devrait en effet excéder alors les 0 °C au cœur du système. Une caractéristique des structures tropicales.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'ouragan Maria observé en infrarouge  L'ouragan Maria vu par le satellite GOES-16, de la NOAA le 20 septembre 2017, quand il passait au-dessus de l'île de Porto Rico. L'image est prise en infrarouge. Les couleurs sont donc fausses mais informatives. Elles indiquent la densité des nuages et la force de la tempête. Autour de l'œil du cyclone, la couleur rouge montre les plus fortes puissances.