Sommet du Nevado de Chillan. © SERNAGEOMIN
Planète

Ces randonneurs ont frôlé la catastrophe au sommet du volcan Nevados de Chillan !

ActualitéClassé sous :Volcan , Eruption , explosion volcanique

Fin janvier, un groupe de randonneurs est monté au sommet de ce volcan chilien en éruption et une explosion les a surpris alors qu'ils étaient tout proches de la bouche éruptive. Elle n'a heureusement fait aucun blessé.  

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : les différents types de volcans, avec Jacques-Marie Bardintzeff  Les volcans jouent un rôle très important pour la planète et ce depuis des milliards d'années. Quand certains sont considérés comme sacrés, d'autres présentent des caractéristiques extraordinaires... © Futura 

L'éruption de ce volcan a commencé en 2016. Elle est mixte, effusive et explosive. Le magma est modérément visqueux, ce qui forme de petits dômes de lave dans la zone sommitale, souvent pulvérisés par une activité explosive ultérieure, et des coulées de lave épaisses qui s'épanchent lentement sur les flancs du volcan. Ces derniers mois, l'activité explosive est plutôt modeste, avec des panaches de cendres de moins de 2.000 mètres de haut qui génèrent parfois des nuées ardentes de quelques centaines de mètres de long. En conséquence, l'organisme en charge de la surveillance de ce volcan a défini un rayon de 2 km autour du cratère actif comme la zone de danger.

Sur la vidéo ci-dessous, partagée par ces randonneurs, on peut estimer qu'ils se trouvaient à moins de 300 mètres de la bouche éruptive et donc dans la zone d'impact potentielle par les balistiques ou les nuées ardentes ! Dans la présentation de la vidéo, ces personnes reconnaissent l'erreur commise après coup. Ils prétendent aussi n'avoir vu aucun panneau indiquant les risques encourus, même si l'observation d'une explosion pendant la montée leur avait forcément fait prendre conscience de l'activité du volcan !

Cet événement se termine donc bien, mais il rappelle que la pédagogie auprès d'un volcan actif est tout aussi importante que la surveillance !

« Il est clair qu'après avoir vécu cette expérience, nous avons réalisé le risque que nous courions et la chance que nous avions de bien nous sortir de cette terrible frayeur, mais tout comme nous avons commis une erreur en grimpant jusqu'au cratère et en nous mettant en danger, il y a aussi la responsabilité des agences chargées de restreindre l'accès à l'endroit, car il n'y a aucun contrôle, il n'y a pas non plus de panneaux ou quoi que ce soit du genre à l'entrée ou sur la route elle-même (…) ». © Linterna Verde Trekking, YouTube

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !