Vue aérienne du cône volcanique du volcan Taal au centre du lac, Philippines. © hit1912, Adobe Stock
Planète

Le volcan Taal aux Philippines se réveille !

ActualitéClassé sous :Volcan , Eruption , volcan de Taal

Samedi 26 mars 2022, le volcan Taal, qui est l'un des plus actifs des Philippines, s'est réveillé en projetant dans l'atmosphère un immense panache de cendres et de vapeurs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Géologie des systèmes volcaniques - une invitation au voyage  Entretiens datant de 2009 avec Georges Boudon, physicien à l'IPGP, et des membres de l'équipe étudiant le fonctionnement des volcans, depuis la génération des magmas jusqu'aux éruptions . La vocation des films de l'IPGP est d'ouvrir les portes des laboratoires et d'accompagner les scientifiques dans l'univers des géosciences. Ce film fait partie d'une série de 14 films de format court qui sont une invitation à un voyage du cosmos au centre de la Terre. Conception & réalisation : Medi@terre, IPGP - 2009 

Situé à une soixantaine de kilomètres au sud de Manille, la capitale du pays, le volcan Taal se présente sous la forme d'une grande caldeira occupée en partie par un lac du même nom. Au centre, se trouve un cône volcanique formant une île, dont le cratère est lui-même occupé par un petit lac.

Le cône volcanique du volcan Taal au centre du lac, Philippines. © therealbrute, flickr, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Le volcan Taal se situe sur la célèbre ceinture de feu du Pacifique. Il s'agit d'un volcanisme d'arc, en lien avec une zone de subduction, qui borde les Philippines. Ce contexte géologique fait qu'il s'agit d'un volcan particulièrement actif, de type explosif. La présence d'eau au niveau des bouches éruptives entraîne en effet de violentes explosions phréato-magmatiques, qui projettent de grandes quantités de cendres et de gaz sous la forme d'un panache s'étirant jusqu'à très haute altitude. Ses éruptions violentes sont fréquemment associées à des nuées ardentes et à des tsunamis. Sa localisation dans une zone très peuplée en fait le volcan le plus meurtrier du pays.

Des milliers de personnes évacuées par précaution

Face à ce risque, les autorités philippines ont fait évacuer plusieurs milliers de personnes à titre préventif, dès les premières manifestations de l'éruption ce samedi. La zone située dans un rayon de 7 km autour du volcan est en effet considérée comme très dangereuse en cas d'éruption. Plus de 12.000 personnes habiteraient ainsi dans des zones vulnérables.

Le début de l'éruption a été marquée par un panache de 1.500 mètres de haut, faisant pleuvoir des cendres sur toute la région. Les autorités scientifiques en charge de la surveillance du volcan affirment que les émissions de cendres et de gaz ont rapidement cessé après cette explosion initiale, mais de nombreux séismes continuent d'être enregistrés, laissant penser qu'une seconde phase éruptive pourrait survenir.

La dernière éruption remonte à janvier 2020. La hauteur du panache avait alors atteint 15 km de haut et des fontaines de lave avaient jailli du volcan. Les chutes de cendres avaient forcé des dizaines de milliers de personnes à fuir temporairement la zone.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !