Planète

Le phytoplancton et sa frustule en silice

Dossier - Microscopie : zoom sur la nature et ses incroyables propriétés
DossierClassé sous :botanique , zoologie , photo

-

Prendre son microscope et observer des animaux, des plantes et des fossiles dans leurs moindres détails : un vrai régal pour les yeux ! À travers ce dossier, vivez une formidable aventure microscopique qui révèle la beauté de notre environnement et venez découvrir les secrets de la nature et de l’infiniment petit.

  
DossiersMicroscopie : zoom sur la nature et ses incroyables propriétés
 

Le phytoplancton est visible à l'œil nu, parfois même depuis l'espace, sous la forme de taches laiteuses, bleu turquoise, à la surface de l'océan. Il s'agit toutefois de micro-organismes dont l'une des particularités est qu'ils tirent leur énergie de la photosynthèse. Des animaux à découvrir au microscope.

Diatomées organismes microscopiques. © Materialscientist, CC-BY-SA-3.0

Les micro-organismes du plancton sont donc des autotrophes qui mènent une vie semblable à celle des plantes, par opposition aux micro-organismes animaux qui constituent le zooplancton. Le phytoplancton regroupe de nombreuses espèces séparées, comme les cyanobactéries (anciennement appelées algues bleues), les algues vertes unicellulaires, et un certain nombre de protistes : les dinoflagellés et les diatomées.

Plus de 100.000 espèces de diatomées ont été répertoriées, allant de 2 µm à 1 mm. Leurs fossiles donnent de précieuses indications climatiques aux chercheurs. © Giles Sparrow, Dunod, DR

Vues au microscope, les diatomées sont des phytoplanctons particulièrement esthétiques et diversifiés. On les distingue des autres micro-organismes photosynthétiques grâce à leurs membranes cellulaires bâties en silice, appelées frustules, qui revêtent des formes et des structures variées. La coquille ou « test » d'une diatomée comporte deux moitiés distinctes et asymétriques, d'où le nom diatomée qui signifie « en deux parties ».

Les individus peuvent se regrouper en colonies qui dessinent des structures encore plus complexes, en chaîne, en étoile ou en éventail. Certaines espèces sont marines, d'autres vivent en eau douce, et comme elles sont sensibles à divers facteurs comme la température et la salinité, les diatomées et leurs fossiles sont d'excellents indicateurs des conditions ayant régné dans leur environnement présent ou passé.