Le monde de l'infiniment petit a toujours fasciné l'Homme. Les premières théories sur la nature de la matièrematière furent élaborées dès le Ve siècle av. J.-C. par les philosophes grecs. Toutefois, il fallut attendre les années 1600 pour que les progrès de l'optique mettent ce microcosme à notre portée. Aujourd'hui encore, les nouvelles avancées de la microscopie nous permettent de visualiser non seulement les minuscules détails de la nature mais aussi les propriétés fondamentales de la matière.

Mante religieuse de Gambie. © ElinaElena, CCO

Mante religieuse de Gambie. © ElinaElena, CCO

Source d'émerveillement, la nature est aussi une inspiration constante pour la science. En effet, on doit beaucoup d'objets de la vie quotidienne au biomimétisme (la reproduction de mécanismes que l'on trouve dans la nature pour les appliquer ailleurs). Parmi les découvertes les plus célèbres, figure le velcrovelcro (dérivé des petits crochets du fruit de la bardanebardane), des combinaisons de natation inspirées de la peau de requin ou encore des fils avec les propriétés de la soie d’araignée et bien d'autres encore.

<br />La rétine comporte des cônes et des bâtonnets qui traitent la luminosité et les couleurs, notamment chez l’Homme. © Giles Sparrow, Dunod, DR

La rétine comporte des cônes et des bâtonnets qui traitent la luminosité et les couleurs, notamment chez l’Homme. © Giles Sparrow, Dunod, DR

Découvrez les structures insolites de l'infiniment petit dont seule la nature a le secret. Ce dossier a été réalisé par Giles Sparrow, éditeur et auteur d'ouvrages de vulgarisation comme La conquête de l'espace ou Cosmos. Au menu : des animaux comme les phasmes, les mouches ou les phoques, mais aussi des végétaux comme les moussesmousses ou les lichens... Grâce à la microscopie, tous sont révélés sous un jour nouveau. Partez à leur rencontre.