Planète

Les lichens : la vie en symbiose

Dossier - Microscopie : zoom sur la nature et ses incroyables propriétés
DossierClassé sous :botanique , zoologie , photo

-

Prendre son microscope et observer des animaux, des plantes et des fossiles dans leurs moindres détails : un vrai régal pour les yeux ! À travers ce dossier, vivez une formidable aventure microscopique qui révèle la beauté de notre environnement et venez découvrir les secrets de la nature et de l’infiniment petit.

  
DossiersMicroscopie : zoom sur la nature et ses incroyables propriétés
 

Les lichens sont des organismes composites qui associent plantes et mycètes en un partenariat mutuellement bénéfique appelé symbiose. Les lichens sont capables de survivre dans des environnements hostiles, froids, chauds ou même toxiques.

Lichen : symbiose lichénique entre le champignon et l'algue. © Makamuki0, CCO

Les lichens sont des organismes épiphytiques, c'est-à-dire qu'ils se développent à la surface d'autres plantes - notamment les troncs d’arbre - au lieu de posséder leurs propres racines ancrées dans le sol. Ils s'étalent en tapis moussus et développent souvent de petites structures en forme de feuilles qui leur donnent l'allure de plantes rudimentaires. Ils ont un mode de reproduction asexué, relâchant des spores qui contiennent à la fois des cellules reproductrices de plantes et de mycètes.

La double nature du lichen n’a été découverte qu’au XIXe siècle. Aujourd’hui classés parmi les mycètes, les lichens ont longtemps été catalogués parmi les mousses ou les algues. © Giles Sparrow, Dunod, DR

Le photobionte et le mycobionte : des composés du lichen

Les deux composantes du lichen s'appellent le photobionte et le mycobionte. Comme son nom l'indique, le photobionte est l'élément végétal qui produit par photosynthèse énergie et molécules organiques. Il consiste généralement en cellules apparentées à des algues, mais peut aussi faire appel à des cellules de type cyanobactérie.

De son côté, le mycobionte est l'élément fongique qui entoure et pénètre son partenaire végétal, lui servant de protection, l'aidant à retenir l'humidité, et jouant souvent le rôle de racine pour canaliser les nutriments vers les cellules qui assurent la photosynthèse. C'est la combinaison de leurs atouts, végétaux et fongiques, qui confère aux lichens leur grande robustesse.