Maison

Isolation en chanvre

Dossier - Isolation naturelle : une solution en plein essor
DossierClassé sous :isolation , isolation naturelle , isolant naturel

Les isolants naturels sont des produits sains et faciles à recycler, dit-on. Leurs performances seraient comparables à celles des produits industriels. Qu’en est-il vraiment ?

  
DossiersIsolation naturelle : une solution en plein essor
 

Le chanvre peut être cultivé en France. La laine de chanvre fait un bon isolant ; elle se trouve sous forme de rouleaux ou de panneaux semi-rigides. C'est un isolant issu de la production végétale.

L'isolation par le chanvre. © VRD, Fotolia

Plante mythique, le chanvre est une espèce ligneuse à croissance rapide, qualifiée à juste titre de 100 % utile. Naturellement résistante, elle n'a pratiquement pas de prédateur et pousse sur tout type de sol, même pauvre et humide. C'est toutefois sur terrain calcaire qu'elle connaît les meilleurs rendements.

En France, le chanvre est cultivé dans les départements de l'Aube, la Côte-d'Or, la Haute-Marne, la Marne, la Seine-et-Marne et l'Yonne. Il est semé fin avril et sa récolte s'effectue en septembre. La plante est peu coûteuse à cultiver et très écologique : du fait de sa résistance, l'emploi de pesticides est rarement nécessaire.

Le chanvre, un bon isolant. © www.dpe-habitat.fr

Isolation en chanvre : avantages et inconvénients

Néanmoins, les qualités insecticides de certains isolants à base de chanvre semblent moins évidentes qu'annoncé par les fabricants -- des témoignages d'infestations de mites dans des habitations isolées au chanvre sont évoquées sur le Web et, paraît-il, attestées par un fabricant au moins (voir la communication d'Agnès Erhart du 10/07/2008 sur le forum du site ConsoGlobe).

Tige et chènevotte. © La Chanvrière de l’Aube

Les utilisations du chanvre sont variées : industries papetière, textile, alimentaire... et secteur du bâtiment. Les produits de construction sont confectionnés à partir de la tige, séchée et traitée (en partie) mécaniquement. On en tire les fibres « techniques » servant à fabriquer la laine de chanvre, et la chènevotte qui peut être utilisée comme isolant en vrac ou associée à de la chaux hydraulique naturelle (NHL) pour former des blocs de construction.

Aperçu des produits disponibles. © Thermo-Chanvre

Fournie en rouleaux ou panneaux semi-rigides, la laine de chanvre affiche un lambda de 0,039 du niveau de la laine de roche, qu'elle concurrence sur son propre terrain. Les propriétés thermiques de la chènevotte se situent un cran en dessous mais restent appréciables : λ = 0,55. Les qualités hygrométriques sont très bonnes : μ = 1 à 2. A contrario, l'indice de réaction au feu est moyen : euroclasse D, l'équivalent de M3 (moyennement inflammable).

Bloc aggloméré de 60 x 30 x 20 cm permettant la construction de murs isolants dans la masse. © Chanvribloc

Sa masse volumique est de 30 à 36 kg/m3 et son prix de 10 à 20 euros/m2 pour les panneaux et rouleaux. Les blocs à maçonner coûtent entre 37,50 à 71,50 euros/m3 et les granulats environ 105 euros/m3 (source eco-logis.com).

Deux exemples de mise en œuvre de l'isolation en chanvre. Panneaux de chanvre utilisables sous rampants, en isolation de combles aménagés ou de cloisons à ossature bois. © Isover

Quelques données indicatives

* Source Eco-Logis ; ** source Chanvribloc. © DR