Sciences

Problème d'isolation sur le lanceur Delta II emportant Opportunity vers Mars (màj)

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars

-

Mise à jour du 01/07/03 :
La NASA a décidé de reporter encore plus tard la prochaine tentative de lancement de la fusée Delta emportant Opportunity pour donner plus de temps aux techniciens pour réparer le problème d'isolation rencontré sur le premier étage de la fusée Delta II lourde. Le lancement est maintenant prévu pour samedi soir à Cap Canaveral, soit dimanche matin à 04H51 25s ou 05H34 05s (heures de Paris).

Article original du 30/06/03 :

 L'agence spatiale américaine (NASA) a dû retarder pour la quatrième fois le lancement de son second véhicule d'exploration de la planète Mars, Opportunity. Un problème d'isolation sur le premier étage de la fusée Delta II lourde est de nouveau la cause de ce dernier report.

La fusée Delta II version lourde qui doit propulser la sonde emportant Opportunity vers Mars devait décoller le 26 juin depuis Cap Canaveral en Floride. Malheureusement, le lancement n'a pas pu avoir lieu à cette date après la découverte lors d'une inspection de routine du lanceur d'un problème d'isolation du premier étage Delta. Une bande de liège destinée à protéger le premier étage de la chaleur lors du lancement n'était pas bien collée hermétiquement sur le carénage de la fusée. Après la découverte de ce problème, le lancement a été reporté de trois jours tandis que les techniciens de Boeing, entreprise exploitante des fusées Delta, remplaçaient la bande de liège.

Le lancement devait alors s'effectuer dans la nuit du samedi 28 à Cap Canaveral (soit dimanche matin très tôt à Paris) mais les conditions météorologiques ne furent pas favorables (un vent violent soufflait en altitude). Le lancement fut alors annulé et la fusée Delta rentrée dans la tour de lancement du complexe 17-B de Cap Canaveral.C'est en procédant à une nouvelle inspection de la fusée après l'annulation du décollage que les ingénieurs ont de nouveau repéré un problème d'isolation du premier étage. Le problème concernait la même bande isolante en liège changée il y a quelques jours. À la suite de cette découverte, l'équipe de lancement a décidé de reporter de nouveau la date de décollage pour procéder aux nouvelles réparations qui s'imposent. Le lancement est maintenant prévu dans la nuit de mercredi à jeudi, à 05H17 37s (heure de Paris, soit 3H17 GMT) pour la première opportunité de lancement et 05H59 54s (heure de Paris, soit 3H59 GMT) pour la seconde.

 George Diller, porte parole de la NASA au Kennedy Space Center a déclaré que les ingénieurs étaient face au même problème que rencontré précédemment : "la bande d'isolation en liège ne collait pas à la surface de la paroi du premier étage créant des trous qui auraient pu entraîner des dégâts lors du décollage".
Les techniciens de Boeing vont maintenant changer 10% de la circonférence de la bande isolante en liège épaisse de 60 cm qui entoure le premier étage de la fusée Delta II lourde avant la tentative de lancement de mercredi soir à Cap Canaveral.

Le fait que la même bande de liège changée il y a quelques jours ne soit plus adhérente à la surface de l'engin est assez intrigant, pour ne pas dire inquiétant, et le porte parole a ajouté que "les techniciens ne savent pas exactement ce qui cause ces problèmes". Ce problème n'est pas sans rappeler la mousse isolante mal fixée sur Columbia qui aurait probablement heurté l'aile gauche de la navette lors de son ultime décollage. Les ingénieurs sont face à un problème similaire, si la bande de liège mal collée au carénage se détache durant le décollage, les conséquences pour le lanceur et le rover Opportunity de 400 millions de dollars pourraient être graves...

Notons que le modèle "lourd" de la fusée Delta II est inédit et n'a jamais volé. Ce vol doit être le premier d'une fusée Delta II version lourde. Espérons que ce problème d'isolation ne constitue pas un défaut de cette nouvelle version de la fusée Delta de Boeing...

Pour information, Opportunity est lancé par une fusée Delta II "lourde" car il a besoin d'une poussée plus importante pour rejoindre Mars. Il est en effet lancé plus tard que son confrère Spirit qui a décollé le 10 Juin grâce à une fusée Delta II classique.

 Schéma du lanceur Delta II 'Heavy' (lourd). Les isolations en liège, non mentionnées sur ce dessin, sont situées sur le première étage du lanceur au niveau des boosters blancs (voir image ci-dessus). (crédits images : NASA / Boeing)

Schéma du lanceur Delta II "Heavy" (lourd). Les isolations en liège, non mentionnées sur ce dessin, sont situées sur le première étage du lanceur au niveau des boosters blancs (voir image ci-dessus). (crédits images : NASA / Boeing)

La NASA n'a absolument pas droit à l'erreur concernant Spirit et Opportunity après les deux échecs consécutifs des deux sondes martiennes de 1999, Mars Polar Lander qui devait se poser sur le sol martien et Mars Climate Orbiter. La catastrophe de la navette Columbia en Février ne fait qu'alourdir la pression qui règne sur l'agence spatiale américaine sur la mission Mars Exploration Rovers. C'est tout le programme d'exploration de Mars américain et l'image de l'agence qui sont en jeu dans cette mission d'une complexité et d'une ambition sans précédent dans l'histoire de l'exploration de la planète rouge.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi