Maison

Isolation en fibre de bois : les avantages

Dossier - Isolation naturelle : une solution en plein essor
DossierClassé sous :isolation , isolation naturelle , isolant naturel

Les isolants naturels sont des produits sains et faciles à recycler, dit-on. Leurs performances seraient comparables à celles des produits industriels. Qu’en est-il vraiment ?

  
DossiersIsolation naturelle : une solution en plein essor
 

Utilisée depuis le milieu des années 1940, la fibre de bois a connu une éclipse avec l'apparition des laines minérales et des isolants synthétiques. Les pays nordiques l'ont remise en selle dans les années 1990, avec une fabrication améliorée et un champ d'application élargi à tous les endroits stratégiques de la maison.

Isolation en fibre de bois : les avantages. © Tama66, Pixabay, DP

Le matériau de base, du bois résineux, provient des sous-produits de scieries. Une fois défibrées, les chutes sont mouillées pour être transformées en pâte, puis étuvées et façonnées en panneaux rigides et semi-rigides composites de divers formats et densités. Également fourni en vrac, l'isolant n'est alors constitué que du produit du défibrage.

Bois nécessaire à la fabrication de la fibre de bois. © Pavatex

Avantages de la fibre de bois

L'isolation en fibre de bois a des avantages : la fibre de bois présente des performances thermiques similaires à celles de la ouate de cellulose (lambda = 0,038 à 0,060). En revanche, sa plus grande perméabilité à l'eau (μ = 3 à 5) nécessite l'ajout d'un additif de type latex. En principe, on n'y trouve pas d'autres liants que ceux naturels du bois. Il s'agit donc d'un produit sain quoique potentiellement inflammable ; heureusement, il n'y a pas de dégagement de gaz toxiques en cas d'incendie.

Schéma de cycle de vie de la fibre de bois. © Abrita concept & nature

L'isolation en fibre de bois se caractérise aussi par ses qualités phoniques. Elle existe d'ailleurs sous forme de panneaux spécialement dédiés à l'isolation acoustique. Les tarifs sont assez hauts : de 8 à 34,50 euros/m² pour des panneaux de 30 à 200 mm d'épaisseur (produits Homatherm ; source ecoCasa).

Fibre de bois à l’intérieur

Isolation sous rampant en deux couches croisées de panneaux semi-rigides de 100 mm d’épaisseur. © chanvre-terre-chaux.com
Panneau semi-rigide simple à poser en isolation de mur, adapté à la construction traditionnelle comme aux maisons à ossature bois. © Thermisol d’Isoroy
Fibre de bois en vrac pour isolation de toitures, planchers à rénover, cloisons et contre-cloisons. © Steico Zell

Fibre de bois à l’extérieur

Panneau bouveté pour façades, à crépir, particulièrement adapté à la construction bois. © Pavatex
Pose de panneaux rigides pour l’isolation d’une toiture par l’extérieur ; ceux-ci sont applicables aussi sous combles (entre chevrons), sur planchers… © Steico Zell

Comparaison fibre de bois et laine de bois (même famille) :

* L’Euroclasse E s’adresse aux produits combustibles « dont la contribution à l’embrasement généralisé est très importante ». L’ignifugation permet d’obtenir des matériaux conformes à la législation française sur la sécurité incendie (classe M). © DR