Maison

Isolation en ouate de cellulose

Dossier - Isolation naturelle : une solution en plein essor
DossierClassé sous :isolation , isolation naturelle , isolant naturel

Les isolants naturels sont des produits sains et faciles à recycler, dit-on. Leurs performances seraient comparables à celles des produits industriels. Qu’en est-il vraiment ?

  
DossiersIsolation naturelle : une solution en plein essor
 

Qu'est-ce donc que la ouate de cellulose ? Est-ce possible de faire une isolation grâce à ce matériau ? Bien sûr que oui ! Découvrez comment sans plus attendre.

Pain de ouate de cellulose pour l'isolation. © Stocksnapper, Fotolia

Journaux recyclés ou coupes de papier d'imprimerie constituent la matière première de la ouate de cellulose. Première certitude : la ouate de cellulose est l'isolant naturel le plus utilisé dans la construction, en vrac (par déversement, injection, soufflage) ou sous forme de panneaux semi-rigides.

Le papier est d'abord moulu puis, comme d'autres produits de la catégorie, traité au sel de bore pour l'ignifuger et le protéger des nuisibles (insectes, moisissures, rongeurs).

Ouate de cellulose en flocons. © ouate-de-cellulose.com
Ouate de cellulose en panneau pour l'isolation. © Homatherm

La ouate de cellulose affiche un excellent lambda de 0,038 à 0,040 (hors granulés). Comme la laine de coton, ses propriétés régulatrices (μ = 1 à 3) contribuent à améliorer le confort intérieur, été comme hiver.

Son classement au feu M1 à M2, non ou difficilement inflammable, garantit un effet retardateur en cas d'incendie.

Étapes de fabrication

Chargement et triage des vieux journaux nécessaires à la ouate de cellulose pour isolation. © DR
Après un premier broyage, il y a injection de sel de bore et d’hydrate d’alumine. © DR
Second broyage pour éliminer les poussières résiduelles avant la mise en sacs. © isolouate.com

Cependant, il convient de signaler les précautions à prendre lors de la mise en œuvre et après. La ouate de cellulose libère des particules irritantes pour les bronches (inflammations) nécessitant le port d'un masque et de lunettes de protection.

Par ailleurs, son utilisation en vrac exige un confinement de la zone isolée : plancher de comble perdu, paroi murale, etc. Le prix ? De 10 à 42 euros/m2 pour les plaques, 14 à 15 euros le sac de 8 kg (vrac), soit 2,5 m2 en 10 cm d'épaisseur (source eco-tech-distribution.com)...

Isolation à la ouate de cellulose : 3 exemples d’application

Soufflage par épandage pneumatique (à sec) sur plancher de comble perdu. © cellisol Isolation
Insufflation derrière une cloison de doublage ; système applicable sur paroi inclinée (toiture). © UniverCell
Déversement sur plancher et mise à niveau à la règle en appui sur les solives. © Thermfloc
Quelques chiffres. © DR