Maison

La laine de coco, isolant végétal

Dossier - Isolation naturelle : une solution en plein essor
DossierClassé sous :isolation , isolation naturelle , isolant naturel

Les isolants naturels sont des produits sains et faciles à recycler, dit-on. Leurs performances seraient comparables à celles des produits industriels. Qu’en est-il vraiment ?

  
DossiersIsolation naturelle : une solution en plein essor
 

La laine de coco est surtout connue pour son utilisation dans l'industrie du meuble mais ses applications en isolation thermo-acoustique sont très intéressantes.

La laine de coco vient des fibres entourant la coque. © Judgefloro, Wikimedia Commons, DP

Sur le plan écologique, la transformation de la fibre de coco est exemplaire. Le processus de fabrication, de la récolte des noix au matériau isolant, exclut tout produit chimique, excepté le sel de bore servant au traitement insecticide et anti-feu.

Le « corkoco » permet d’isoler un large éventail de fréquences. Selon les besoins, les plaques se composent d’une âme en coco prise en sandwich entre deux épaisseurs de liège, ou l’inverse. Une autre solution consiste à accoler une plaque de chaque. © La Maison du Liège

La laine provient des fibres (bourre) entourant les coques de noix. Ces fibres élastiques sont cardées avant d'être traitées au sel de bore. Le coco « pur » est proposé en rouleaux de laine souple, en panneaux semi-rigides, en plaques et bandes résilientes, ainsi qu'en vrac. On le trouve également mélangé au liège expansé, sous le nom de « corkoco » ou « corkcoco », en plaques isophoniques aux capacités accrues.

Propriétés de la laine de coco

D'une grande stabilité dimensionnelle, le coco offre des performances thermiques légèrement inférieures à la laine de roche : lambda = 0,043 à 0,047. En revanche, ses propriétés acoustiques en font un isolant phonique de premier plan : réduction des bruits d'impacts (25 à 35 dB), des bruits aériens (47 dB). Sa perméabilité à la vapeur d'eau le hisse au niveau des meilleurs : μ = 1 à 2. Idem pour son indice de réaction au feu, une fois ignifugé (B2/M1).

Plaques minces de laine de coco (8 ou 11 mm) utilisables en sous-couche résiliente pour parquet flottant. © Van Avermaet

Dimensions et caractéristiques de la laine de coco (source Nature et Habitat) :

  • rouleaux de 1 x 10 m, ép. 15 à 50 mm ; masse volumique : 20 à 40 kg/m3 ;
  • panneaux de 0,625 x 1,25 m, ép. 10 à 40 mm ; masse volumique : 50 à 60 kg/m3 ;
  • prix moyen : 25 à 30 euros/m2 (source Ageden) ; la laine de coco existe sous d'autres marques jusqu'à 140 mm d'épaisseur ;
  • corkoco : plaques de 0,50 x 1 m ; ép. 40 mm ; masse volumique : +/- 120 kg/m3.