Tech

Google Fibre, le projet de déploiement de fibre optique

ActualitéClassé sous :Internet , Google , brevet

Google prévoit de tester cette année un réseau Internet très haut débit, 1 Gbit/s, dans la ville américaine de Kansas City. Avec ce Google Fibre, un fourreau ultrafin transporte la fibre optique jusqu'à la porte de l'internaute.

En avril 2010, Google avait organisé sur son campus un concours entre diverses sociétés spécialisées dans les microtranchées. Vitesse et propreté d’exécution étaient les deux principaux critères, en vue du projet Google Fibre. © Google

Google bientôt fournisseur d'accès Internet ? Nous n'en sommes pas encore là, même si le géant de la recherche en ligne a bien un projet pilote qui vise à déployer un réseau Internet fibre optique très haut débit à 1 Gbit/s. Annoncé en février 2010, le projet Google Fibre a donné lieu à un appel à candidature auquel plus de mille municipalités américaines ont répondu. En mars 2011, le choix s'est arrêté sur la ville de Kansas City (État du Kansas), dont le réseau sera mis en service courant 2012.

Pour installer physiquement ce réseau, Google a évalué diverses techniques qui devaient répondre à un cahier des charges strict en matière de précision, de rapidité et de propreté, pour ne pas transformer Kansas City en champ de mine. L'autre défi est d'établir une connexion en fibre optique de bout en bout et notamment sur le « dernier kilomètre », celui qui va jusqu'au domicile de l'internaute, technique que l'on appelle en anglais Fiber To The Home ou FTTH. Pour cela, Google a déposé une demande de brevet pour un modèle de fourreau spécial par lequel cheminerait la fibre optique à partir de la rue pour traverser un jardin ou une allée. 

Le schéma du brevet de fourreau, déposé par Google pour le projet Google Fibre, montre comment il peut acheminer la fibre optique depuis la rue jusqu’au pas de porte de l’abonné, en passant sous la terre ou en apparent, selon la configuration. © Google

Google Fibre : un projet qui ne tient qu'à un fil

La demande déposée auprès de l'office américain des brevets décrit le fourreau comme une bande de 50 à 70 mm de large et de 1 à 5 mm d'épaisseur, qui peut être flexible, dans laquelle passera la fibre. Ce fourreau pourra être au choix enterré, semi-enterré ou apparent.

Google estime que son invention est à la fois facile et rapide à déployer, tout en étant économique. Un argument primordial dans la perspective d'un réseau déployé à grande échelle. Le géant américain n'a pas clairement dit ce qu'il comptait faire une fois cette expérience pilote terminée. Deviendra-t-il un fournisseur d’accès Internet ? Va-t-il accorder des licences d'exploitation pour les techniques de construction de réseau très haut débit ? Autant de questions qui restent en suspens pour le moment. Aucune date précise n'a encore été fixée pour la mise en service du réseau de Kansas City.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi