Tech

Récolte, transformation et utilisation du chanvre.

Dossier - Du végétal aux textiles
DossierClassé sous :technologie , botanique , végétaux

-

L'homme a de tous temps utilisés les fibres textiles d'origine végétale, animale, minérale ou chimique (artificielle ou synthétique), pour la fabrication de vêtements... Ce dossier est axé uniquement sur des fibres d'origine végétale.

  
DossiersDu végétal aux textiles
 

Autrefois, les poignées (bottes) de chanvre subissaient le rouissage, c'est-à-dire une macération dans l'eau (même principe que pour le lin). Les bottes de chanvre roui étaient mises à sécher tout d'abord sur un pré ou mieux, sur les chaumes de blé (meilleure aération du chanvre) ; on "l'égaillait" en le tournant de temps en temps. Le chanvre déjà bien sec était rentré sous hangar ou grange et attendait le passage au four. C'est seulement ensuite que le chanvre était chauffé dans des fours à chanvre (à partir du XIXème siècle).

Récolte du chanvre par arrachage, dans la Sarthe. © Photo Epopée du chanvre - Sauvegarde des fours à chanvre

Les bottes étaient ensuite sorties et écrasées dans une broyeuse (broyage ou brayage, en deux passages) afin de séparer la filasse des autres parties de la tige. Le nettoyage des poignées était achevé à la main et la filasse engrangée.

Rouissage du chanvre dans la Sarthe. © Photo Epopée du chanvre - Sauvegarde des fours à chanvre

De nos jours, le rouissage est évité et les andains sont pressés en balles et stockés. Puis les fibres sont séparées du reste de la tige qui constituera la chènevotte (résidu ligneux), ce défibrage est réalisé dans un moulin à marteaux ou broyeur qui frappe fortement les tiges.

A gauche : Cordage de chanvre - A droite : Pelote de ficelle de chanvre de fabrication artisanale, filé dans une ferme de l'Aveyron au XIXème siècle.

Les fibres sont ensuite filées et éventuellement tissées.

Actuellement, le chanvre (fibres) tente une nouvelle percée économique sous plusieurs formes manufacturées :

  • La pâte à papiers spéciaux, tels que le papier Bible et le papier à cigarettes.
  • L 'isolation : laine de chanvre légère, économique, recyclable ; panneaux rigides.
  • Les compounds ou matériaux associés (plastique + chanvre) servent à fabriquer une matière première prête à l'emploi pour l'industrie (produits moulés).
  • Les aiguilletés sont utilisés dans l'industrie automobile.
  • Les matériaux pour le bâtiment (mortier et béton de chanvre) utilisent la chènevotte, résidu ligneux de la tige.
  • Les litières pour les animaux en chénevotte sont très absorbantes.
  • Le paillage des sols (pouvoir absorbant, isolant, de pH neutre et stable au vent).
  • L'améliorant de sols en granulés aide à la régénération de l'humus.
    Les tissus et vêtements de chanvre : quelques entreprises tentent de relancer leur fabrication .
  • La valorisation des résidus (huiles, agglomérés).

Ses propriétés mécaniques (tension, flexion), sa légèreté, son faible coût, sa recyclabilité font du chanvre un matériau en cours de développement qui fait l'objet de recherches scientifiques et techniques.