Geste 2 en 1 : la cueillette qui opère l’éclaircissage de jeunes radis. © HandmadePictures, Adobe Stock
Maison

Éclaircissage : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Jardinage , jardin , botanique

Lorsqu'un arbre fruitier porte trop de fruits ou bien lorsqu'un semis comporte trop de jeunes pousses, les plus chétifs sont retirés pour favoriser le développement des plus vigoureux ; on parle alors d'éclaircir ou démarier.

Principe de l’éclaircissage

Il s'agit d'un geste à faire pour éliminer une partie des fruits sur des arbres fruitiers comme les pêchers, poiriers ou pommiers ou bien au potager, il s'agit d'arracher des jeunes plants trop nombreux, développés après un semis trop dense. Dans ce cas, on parle aussi de « démariage ». Le fait de retirer des fruits ou des jeunes pousses donnent plus de chance d'avoir de belles récoltes abondantes, avec des fruits ou légumes plus gros et de qualité.

L’éclaircissage de plants de légumes, d’aromatiques ou de fleurs

Un mois après un semis, l'étape de l'éclaircissage intervient, en prenant soin de bien détremper la terre avant. Des radis ou des carottes semés de façon trop dense ne vont pas pouvoir s'épanouir et grossir par manque de place. Laissez donc 2 à 5 cm entre chaque pousse pour un développement optimal. Comptez 15 cm entre 2 plants de navet et d'épinard.

Certaines jeunes plantules arrachées comme les betteraves, les tomates ou les salades peuvent être repiquées en pot ou au potager. Elles vont supporter ce semi-repiquage.

Pour d'autres, appelés « primeurs », comme les carottes, navets ou radis, la cueillette printanière permet naturellement d'opérer l'éclaircissage en dégustant les jeunes légumes bien tendres, tout en laissant ceux en place se développer jusqu'à maturité.

Rangs de jeunes plantules de carottes serrés avant l’éclaircissage. © S.Chaillot

Des semis de fleurs comme les soucis, pois de senteur, capucines, pensées ou centaurées demandent un éclaircissage lorsque les jeunes pousses ont 3 ou 4 feuilles. Les plants éclaircis peuvent être repiqués, tout comme ceux du basilic, persil ou ciboulette. Faites des économies en les repiquant et ne les jetez pas !

Pour les jeunes semis réalisés en barquette, en godet ou en terrine, retirez le surplus de jeunes pousses avec une pince à épiler ou bien en les soulevant avec une fourchette pour ne pas les abîmer.

L’éclaircissage de fruits

Pour favoriser la fructification des arbres fruitiers, il est nécessaire de retirer les fruits en surnombre, avant même qu'ils ne commencent à grossir. Cette opération garantit de beaux fruits sains, évite que des branches ne cassent sous le poids des fruits et permet de conserver des arbres en pleine forme.

Récoltes abondantes de pommes après un éclaircissage réussi. © S.Chaillot

Juste après la chute physiologique des fruits, en mai-juin, il est temps de retirer les fruits abîmés, avortés ou malades, à l'aide d'un sécateur ou bien manuellement. Ensuite, l'éclaircissage pour limiter le nombre de fruits à conserver est opéré et il est variable suivant si l'arbre fruitier est :

  • un pommier. On retire les fruits placés à l'extérieur de l'arbre pour ne conserver que les bouquets du centre ;
  • un poirier. On ne conserve que les bouquets de fruits de la périphérie qui ne doivent pas se toucher et on supprimer ceux du centre ;
  • un abricotier, pêcher et cognassier. On garde entre 10 à 15 fruits par mètre linéaire et on retire le reste.

Des fruitiers comme les cerisiers ou bien les pruniers ne nécessitent pas cette opération d'éclaircissage.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !