Poireaux perpétuels (allium ampeloprasum). © 4028mdk09, Wikimedia commons, CC.3

Maison

Des légumes perpétuels qui repoussent chaque année dans votre potager

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , potager , cultiver ses légumes

Des cousins de certains légumes annuels courants ont conservé leur nature vivace. Les cultiver est donc particulièrement intéressant car vous ne serez plus obligé de les semer chaque année ! Ces espèces seront, en effet, capables de rester en place dans votre potager pendant plusieurs années.

Certains légumes dits perpétuels restent en place dans le potager d'une année sur l'autre. Un avantage pour le jardinier, d'autant qu'ils ne réclament que peu d'interventions. 

Parmi ces légumes, le chou Daubenton est une plante buissonnante de 1 mètre à 1,20 mètre de hauteur. Cette plante a la faculté de pousser d'autant plus que vous couperez ses feuilles. Ce chou pousse bien à exposition ensoleillée, dans un sol bien drainé, même calcaire, mais riche en matières organiques. Il ne réclame qu'un arrosage régulier pour ne pas laisser la terre sécher.

Le chou Daubenton peut rester en place plusieurs années. © Prosopee, Wikimedia commons, CC.3

Le poireau perpétuel, très résistant à la sécheresse, ne monte que très rarement à graines. Il forme des touffes de nombreux poireaux de 50 centimètres environ, plus goûteux que les variétés classiques. Ce légume vous sera utile pour aromatiser salades, omelettes et soupes, en particulier en hiver. Cette espèce est capable d'affronter le froid sans le moindre problème et offre plusieurs coupes par an. Plus vous le couperez et plus il repoussera !

Une curiosité potagère

L'oignon rocambole est, quant à lui, une plante bulbeuse à forte odeur, qui vous offrira toute l'année de longues tiges vertes à consommer comme de la ciboule ou du poireau. Cette plante est aussi capable de produire une multitude de bulbes, non pas dans le sol, mais dans le prolongement de ses tiges, à cueillir de temps en temps et même à placer dans le sol pour obtenir de nouveaux pieds.

L’ail rocambole

Ail rocambole (Allium scorodoprasum). © Isidre Blanc, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

C'est une plante bulbeuse, de 30 à 80 cm, ressemblant beaucoup à l'ail classique. Son goût est plus doux que l'ail commun, mais en offrant les mêmes possibilités d'utilisation en cuisine. Il faudra lui choisir une exposition ensoleillée, dans un sol bien drainé et mettre en terre ses bulbilles au printemps. La récolte des bulbes interviendra de la fin du mois de juin à la mi-juillet. Il faudra laisser le feuillage faner et oublier quelques bulbes dans le sol, afin d'assurer une récolte l'année suivante.

L’oseille 

C'est une plante vivace pourvue de feuilles vertes, larges et tendres, plus ou moins acides. Elle vient en toutes terres et sous tous les climats. Cependant, elle préfère les sols riches en humus et frais. Dans les régions particulièrement ensoleillées, son goût est plus amer. Les feuilles de ce légume sont délicieuses en soupe et pour accompagner une omelette aux lardons ! Les pieds de l'oseille, en vente prêts à l'emploi pour gagner du temps, devront se planter au printemps, tous les 25 cm. Vous cueillerez vos pieds feuille par feuille, mais sans détériorer le bourgeon central, de façon à effectuer plusieurs récoltes.

L’oseille-épinard

L'oseille-épinard très productive. © Oksana S Fotolia

C'est un végétal particulièrement robuste et qui produit une profusion de feuilles, de saveur douce rappelant celle de l'épinard. Il est résistant bien au froid et donne chaque année des feuilles en début de printemps. Très productive, cette espèce assez semblable à l'oseille se récolte à partir de début mars. Plus vous cueillerez ses feuilles et plus vous stimulerez la repousse de nouvelles feuilles !

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »