Les bulbilles d’oignons permettent de planter avec un mois d’avance. © F-Delventhal, Flickr

Maison

Bulbille

DéfinitionClassé sous :Jardinage , plante à bulbe , Multiplication végétative

En botanique, une bulbille est un petit tubercule correspondant à la racine aérienne tubérisée de la plante. Chez les plantes à bulbe, il est aussi appelé caïeu. La bulbille sert à la multiplication végétative : une fois détachée de la plante elle-même, elle va germer un peu plus loin contribuant ainsi à la propagation de l'espèce. De nombreuses plantes ayant des fleurs stériles (ne produisant pas de graines) se reproduisent de cette façon.

Selon les espèces, la bulbille se forme à la base des feuilles ou de la tige (jacinthe, saxifrage...), sur les écailles du bulbe (lys, ail...), ou sur la feuille elle-même (Kalanchoe, cardamine des prés, renoncule, aconit, ficaire...). Certaines algues (Charophytes) produisent également des bulbilles sur la partie inférieure du thalle ou du rhizoïde. Après le repos hivernal, ces bulbilles se détachent du thalle pour donner naissance à de nouveaux rhizoïdes.

Le Kalanchoé de Daigremont forme des bulbilles disposés en bordure des feuilles qui se détachent pour donner de nouvelles plantes. © Wendy Cutler, Flickr

Utilisation de la bulbille au jardin

Utiliser la bulbille est une méthode très prisée en jardinage ou maraîchage. Planter des bulbilles d'oignon permet ainsi de gagner un mois de culture supplémentaire par rapport au semis direct. En plantant en février plutôt qu'en avril, le volume du feuillage est plus important et les bulbes plus gros. On peut également multiplier les plantes ornementales (iris, lys, agaves...) de cette façon, en détachant la bulbille et en la replantant en terre ou dans un pot.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !